Insolite
URL courte
82615
S'abonner

La vidéo montrant des centaines de voitures sur un pont suspendu chancelant dans la province chinoise du Guangdong, a fait le tour des réseaux sociaux chinois. Les autorités locales affirment que les vibrations n’affecteront pas la sécurité de la construction, indique Global Times.

Le Pont Humen, construit en 1999 dans le Guangdong, province côtière du sud-est de la Chine, est désormais connu comme un pont qui vibre. En effet, alors que des centaines de voitures traversaient ce pont suspendu, il s’est mis à dangereusement vaciller, provoquant la panique des passagers, indique Global Times. Selon les autorités locales, citées par le média, les faits qui ont eu lieu le 5 mai, n’auront pas d’impact sur la durabilité ni la sécurité de la construction de 16 kilomètres de long.

La vidéo du pont, liant la ville de Guangzhou avec celle de Dongguan, en train de trembler s’est vite répandu sur les réseaux sociaux chinois.

À cause du vent?

Pour Ge Yaojun, président de l’International Association for Bridge and Structural Engineering, cité par le quotidien chinois, ces secousses étaient probablement le résultat des vibrations du vortex causées par le vent. Il explique que comme le pont est actuellement en travaux, des barrières en plastique de 1,2 mètre y avaient été installées. Ces dernières ont probablement changé la structure aérodynamique du pont, provoquant les vibrations.

Dans l'immédiat, les autorités locales ont donc décidé de supprimer les barrières de sécurité, mais le pont a continué de montrer de petites secousses. Dans la foulée, un ingénieur de la société Humen Bridge, a déclaré aux médias que les petites secousses étaient liées à l’inertie et qu’elles disparaîtraient progressivement à mesure que les barrières seraient supprimées et que le vent s'affaiblirait.

Pour le moment, les investigations visant à définir les causes de ces vibrations sont en cours.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
Tags:
Chine, pont
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook