Insolite
URL courte
99130
S'abonner

Après que l'air de la chanson italienne «Bella Ciao» a résonné depuis des minarets de la ville d’Izmir, une plainte a été déposée et une enquête est en cours. Selon la chancellerie du mufti, un piratage de la fréquence a en effet eu lieu.

Les habitants de la province turque d'Izmir ont été surpris d’entendre mercredi 20 mai, au lieu de l’habituel appel à la prière, la chanson de résistance italienne «Bella Ciao» émaner des minarets. La chancellerie du mufti de la ville parle d’une provocation.

Enregistrées par des témoins, les preuves d’un évènement si décalé ont vite débarqué sur la Toile.

«Nous vivons certainement des moments inhabituels. Nous entendons Bella Ciao depuis le minaret de la mosquée», a écrit une utilisatrice de Twitter.

​Plainte déposée

«Aujourd'hui, vers 17 heures, un sabotage a été perpétré par des personnes non identifiées», indique la chancellerie du mufti, citée par le journal turc Hurriyet.

Il est expliqué que la fréquence du système central a en effet été piratée.

Une plainte n’a pas tardé à être déposée et une enquête est en cours, est-il en outre détaillé.

 

Lire aussi:

Un drone filme une foule détruire une colonne entière de voitures de police à Philadelphie – vidéo
Une nouvelle vidéo montre ce qui se passe juste avant la mort de George Floyd
La taxe qui avait provoqué le mouvement des Gilets jaunes remise sur la table par un conseiller de Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook