Insolite
URL courte
2184
S'abonner

Un vidéaste de 14 ans a été impressionné par la vidéo qu'il a réalisée avec son drone. Il a en effet vu un requin nager tout près de surfeurs au large d’une station balnéaire sud-africaine. Les sportifs ne se souciaient de rien et ont été surpris de voir la vidéo, une fois sur le rivage.

Un opérateur de drone âgé de 14 ans a filmé un immense requin nageant sous des surfeurs qui ne se doutaient de rien au large du Cap-Occidental en Afrique du Sud.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Zach B (@crazy__nature2.0)

L’adolescent a raconté à ABC qu’il surveillait l'activité des requins avec son père à la station balnéaire de Plettenberg Bay lorsqu’il a repéré l’un de ces poissons.

«Au début, j'avais du mal à comprendre ce que je voyais», a-t-il raconté. Le requin a commencé à se diriger vers les surfeurs présents dans l’eau et le garçon a craint le pire.

Surpris par la vidéo

D'autres observateurs ont tenté d'alerter les surfeurs sur la présence du requin, parce qu’il était d’abord invisible pour eux, car il dérivait sous la surface.

Alertés par un homme sur un jet ski, les surfeurs ont finalement pris conscience du danger et se sont précipités vers le rivage.

«Quand tout le monde était en sécurité sur la plage, je leur ai montré les images et ils ne pouvaient tout simplement pas croire ce qu'ils voyaient», a relaté le vidéaste en herbe.

À la surprise de l’adolescent, un ou deux surfeurs sont retournés à l'eau peu de temps après. Il a expliqué ce comportement par la fréquence à laquelle de grands requins blancs sont repérés dans cette zone.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
La Chine assure qu'une pneumonie inconnue «beaucoup» plus mortelle que le Covid-19 se propage au Kazakhstan
Un garçon de 14 ans incarcéré pour le viol d’une quadragénaire à Dunkerque
Dupond-Moretti «est exécrable»: les juges vent debout contre le nouveau Garde des Sceaux
Tags:
Afrique du Sud, requins
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook