Insolite
URL courte
15427
S'abonner

Un saint protecteur des internautes pourrait être nommé par le Vatican, selon le Los Angeles Times. Un adolescent italien décédé d’une leucémie fait figure de principal candidat. Ce n’est pas la première fois que le pape s’intéresse de près à la Toile.

Les hautes autorités catholiques songent à nommer un saint patron des internautes, rapporte le Los Angeles Times. 

Le Vatican a déjà une idée du candidat idéal, a même affirmé le cardinal Angelo Becciu au quotidien californien.

Il s’agit de Carlo Acutis, un adolescent italien mort d’une leucémie à 15 ans, en 2006. Féru d’informatique, il avait utilisé ses talents de codeurs afin de créer plusieurs sites Internet pour des prêtres. Il avait également mis en ligne une exposition virtuelle sur les miracles. Ces réalisations ont gagné en popularité après son décès, et des centaines de paroisses se sont inspirées de ses conseils.

L’adolescent a lui-même été crédité d’un miracle par le pape François et sa cérémonie de béatification sera organisée en octobre prochain.

Un pape geek?

Le pape François a déjà donné son opinion à plusieurs reprises sur Internet, qualifiant même le réseau de «don de Dieu» en 2014.

Le souverain pontife avait également déclaré que les religieuses devaient être autorisées à  accéder à Internet dans les couvents en 2016, expliquant néanmoins que cela ne devait pas nuire «aux exigences de la vie fraternelle en communauté».

La nomination d’un saint patron des internautes pourrait néanmoins se heurter à quelques obstacles. D’après le Los Angeles Times, certains estiment que l’Église catholique possède déjà un saint relatif au secteur du numérique, en la personne de saint Isidore.

Celui-ci fut évêque de Séville au VIe siècle et compila une encyclopédie en 20 volumes, dont la structure rappelle celle d’une base de données.

Lire aussi:

Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
En continu. Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 78 morts et près de 4.000 blessés
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Tags:
Internet, saint, Pape François, pape
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook