Insolite
URL courte
0 73
S'abonner

Un kayakiste a été renversé par un alligator dans une rivière de Caroline du Nord. Son sang-froid et son expérience lui ont permis de rapidement redresser l’embarcation. Muni d’une caméra, il a pu filmer cette mésaventure.

Un kayakiste explorant une section marécageuse d'une rivière de Caroline du Nord, aux États-Unis, a été attaqué par un alligator. Celui-ci a percuté son embarcation et l’a renversée, rapporte CNN.

Sportif aguerri, l’homme a cependant réussi à s'agripper à des branches pour se remettre rapidement à l’endroit. Sa caméra portative a enregistré cet instant.

Interrogé par CNN, ce pompier et ambulancier a souligné que la vidéo ne permettait pas de saisir la violence du choc.

Au début il a pensé que c'était un poisson qui sautait. Il n’a remarqué le reptile que quand il s’est trouvé à environ un mètre du kayak. «Pas assez de temps pour vraiment réagir, de toute façon», dit-il.

Pas très dangereux

Il n’a pas vu l’alligator après la collision mais l’a senti se frotter contre le fond du kayak. Il a frappé trois fois dessus avec sa pagaie en espérant l’effrayer.

Les alligators sont assez actifs à cette période de l'année car la saison des amours est terminée et que les femelles s'occupent de leur nid, a expliqué au média une biologiste. Il aurait ainsi pu s’agir de l’une d’entre elles qui essayait de protéger ses oeufs. Les alligators ne constituent généralement pas un danger pour les humains, selon elle.

Le kayakiste dit qu’il continuera à pratiquer son hobby mais en hiver, quand les alligators sommeillent.

Lire aussi:

Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 replonge sous la barre des 35.000 en 24h en France
Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
Des médecins avouent avoir vacciné des moins de 55 ans à l’AstraZeneca malgré une recommandation contraire
Tags:
Caroline du Nord, alligator
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook