Insolite
URL courte
5171
S'abonner

Des touristes américains ont eu la chance de rencontrer, au large de l’Alaska, une rarissime orque blanche. Selon les spécialistes elle n’est pas albinos mais manque juste de pigments.

Un épaulard entièrement blanc a été aperçu en train de nager avec deux autres cétacés adultes par un groupe de touristes au large de l’île Kuiu, au sud-est de l'État de l’Alaska aux États-Unis.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Stéphanie Hayes (@worldtravelstephanie)

Il a été nommé T'luk, ce qui signifie «lune» dans la langue des autochtones, précise le quotidien Standard.

Ce n’est pas un albinos

Malgré sa coloration blanche, les spécialistes ne croient pas que T'luk soit un albinos. Il est plus probable qu’il soit blanc en raison d'un manque de pigments, estime Jared Towers, chercheur sur les épaulards à Pêches et Océans Canada, un ministère du gouvernement canadien responsable de l'élaboration et de la mise en œuvre des politiques et des programmes à l'appui des intérêts économiques, environnementaux et scientifiques du Canada concernant les océans et les eaux intérieures.

«Ce n’est pas tout à fait d’un blanc pur et il n’a pas les yeux roses qui indiqueraient l’albinisme», a-t-il précisé.

Les épaulards blancs sont très rares, avec seulement deux individus actuellement en vie et cinq ou six documentés au large des côtes du sud-est de l'Alaska au cours des 80 dernières années, selon le Standard.

Lire aussi:

Appelés pour des cris et des insultes provenant d’un appartement, les policiers découvrent une drôle de situation
Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
Un jeune homme tué à coups de couteau et de tesson de bouteille dans le métro de Lyon
Tags:
vidéo, Alaska, orques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook