Insolite
URL courte
11229
S'abonner

À l’approche de l’atterrissage le 30 août à l'aéroport de Los Angeles, deux pilotes ont affirmé avoir aperçu un homme en jetpack volant à environ 915 mètres d’altitude. Une enquête a été ouverte.

Un pilote de la compagnie aérienne American Airlines assure avoir repéré dimanche 30 août un homme en jetpack volant à quelque 915 mètres d’altitude alors qu’il s’apprêtait à faire atterrir l’appareil à l'aéroport de Los Angeles en Californie, rapporte la chaîne KTTV Fox 11.

«Tower, American 1997, nous venons de croiser un mec avec un jetpack [...] sur le côté gauche, peut-être à 300 yards [274 mètres, ndlr], à peu près à notre altitude», dit un pilote d'un vol en provenance de Philadelphie à la tour de contrôle dans un enregistrement audio rendu public par la chaîne.

Une minute plus tard, un pilote d'un autre avion, de JetBlue 23, a également assuré avoir aperçu «l’homme volant».

Interrogés par la chaîne, deux pilotes à la retraite qui enseignent et consultent actuellement sur la sécurité aérienne estiment tout à fait probable ce que les pilotes avancent compte-tenu de leurs «yeux entraînés».

Une enquête est en cours

Pour essayer d’en savoir plus sur «l’homme volant», des représentants de la compagnie aérienne ont contacté la Federal Aviation Administration (FAA) qui dit avoir fait part de l’incident à la police locale, rapporte la chaîne.

Enfin, le FBI a ouvert une enquête «pour déterminer ce qui s'est passé».

Lire aussi:

Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision
À la suite d’une décision de justice, elle se retrouve contrainte de partager sa maison avec un squatteur
Le Premier ministre arménien réagit à la résolution du Sénat français sur le Haut-Karabakh
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
avions, Los Angeles, Administration fédérale de l'aviation (FAA) des Etats-Unis, jetpack, Californie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook