Insolite
URL courte
Par
6132
S'abonner

Une soixantaine de flèches datant de diverses époques allant de l'âge de pierre à la période médiévale ont été découvertes dans le Parc national de Jotunheimen (sud de la Norvège) après que la glace recouvrant les pentes des montagnes y a fondu en raison du changement climatique, selon le site de la revue hebdomadaire New Scientist.

Des chercheurs des universités de Cambridge, d'Oslo et de Bergen ont découvert 68 tiges de flèches, certaines avec des pointes toujours attachées ou se trouvant à proximité, et de nombreux autres objets dans une zone de montagne ne dépassant pas 18 hectares à Jotunheimen, dans le sud de la Norvège, rapporte le site de la revue hebdomadaire New Scientist.

D'après l'analyse au radiocarbone, les flèches les plus anciennes datent d'environ 4.100 avant J.-C. tandis que les plus récentes remontent au XIVe siècle de notre ère.

Les matériaux utilisés dans les pointes des flèches sont les plus différents: de l'os, de l'ardoise, du fer et du quartzite. Une pointe est même en coquille de moule.

Quelques pointes de flèches ont gardé la ficelle et le goudron utilisés pour les fixer à leur manche en bois.

Des bois de rennes et d'autres objets découverts

Près de 300 spécimens de bois de rennes et d'os ont été également découverts après le recul du glacier.

Étant donné que les rennes fréquentent encore ces lieux, les archéologues en déduisent que la région a servi de terrain de chasse pendant des millénaires.

Sur le site, les chercheurs ont découvert entre autres objets une chaussure vieille de 3.000 ans magnifiquement conservée et des textiles qui, selon les archéologues, auraient pu être utilisés pour emballer de la viande.

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Tags:
flèche, fonte des glaces, réchauffement climatique, Norvège
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook