Insolite
URL courte
Par
11420
S'abonner

Un septuagénaire atteint du Covid-19 a été déclaré mort auprès de sa famille et celle-ci a incinéré ce qu’elle pensait être son corps, livré par l’hôpital, indique NDTV. Quelques jours plus tard, l’homme a été déclaré sain et sauf et prêt à retourner chez lui. Un responsable explique cet incident par une confusion avec un patient mort à l’hôpital.

Hospitalisé à cause du Covid-19, un Indien est rentré chez lui quelques jours après que sa famille avait été informée de son décès et avait fait incinérer un corps délivré par l’établissement de santé, rapporte NDTV.

Début novembre, un homme de 75 ans atteint du nouveau coronavirus a été transféré à l’hôpital dans le Bengale-Occidental. Deux jours plus tard, il a été déclaré mort.

Afin de respecter les protocoles sanitaires du Covid-19, le corps attribué à ce patient a été placé dans un sac plastique. Les membres de sa famille n’ont pas pu correctement observer le visage du défunt car il leur a été montré de loin, poursuit la chaîne de télévision indienne.

Après avoir incinéré le corps, la famille s’apprêtait à réaliser un rite funéraire, la Shraddha, quand elle a été informée par l’hôpital que ce proche avait guéri.

«Nous étions choqués et étonnés», a déclaré son fils cité par NDTV. «Cependant, nous l’avons ramené à la maison. Nous ignorons qui est la personne que nous avons incinérée», a-t-il ajouté.

Une confusion

Interrogé sur cet incident, un responsable du département de la santé a déclaré qu'un autre patient malade du Covid-19 était décédé le 13 novembre. C’est celui sur lequel «les derniers rites ont été accomplis», poursuit la chaîne de télévision.

Cette information a été révélée après que la famille du patient décédé avait été informée qu’il avait en fait guéri et qu’ils étaient arrivés à l’hôpital pour le ramener chez lui, a précisé le responsable.

Auparavant, un trentenaire admis inconscient dans un hôpital kenyan avait été déclaré mort puis transféré à la morgue. Alors qu’un embaumeur était sur le point de lancer la procédure, le patient avait commencé à bouger.

Lire aussi:

«Incroyable» scène de tirs «dans tous les sens» au sein d’une cité de Carpentras
Une mosquée du Val-d’Oise fermée pour radicalisme, le maire «dénonce l’incompétence du gouvernement»
Une femme soupçonnée d'avoir voulu vendre aux Russes l'ordinateur de Nancy Pelosi
Tags:
hôpital, décès, Covid-19, crémation, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook