Insolite
URL courte
Par
1133
S'abonner

Après avoir suscité de nombreuses suppositions quant à ses origines, le monolithe de métal poli de l’Utah a été retiré par des inconnus peu après sa découverte. Cette disparition est moins énigmatique, ayant été filmée et revendiquée sur les réseaux sociaux.

Une vidéo montrant l’enlèvement de l’obélisque en acier, découvert à la mi-novembre dans le désert de l’Utah, dans l’ouest des États-Unis, a été publiée sur Internet par une personne qui affirme avoir participé à cette opération.

«Le soir du 27 novembre 2020, vers 20h30, notre équipe a retiré le monolithe de l’Utah. Nous ne fournirons aucune autre information, réponse ou aperçu pour le moment», est-il indiqué dans un message publié sur YouTube par un compte nommé «Mr Slackline».

Selon le New York Post, il s’agit d’Andy Lewis, un basejumper et funambule sur sangle basé à Moab.

La vidéo montre trois hommes en train d’évacuer le monolithe sur une brouette, alors que le quatrième membre de l’équipe filme leurs actions.

Dans une déclaration citée par le New York Post, le groupe a déclaré avoir agi après avoir vu «les dommages causés par le sensationnalisme d’Internet» autour de cette œuvre d’art étrange, ayant en vue les personnes qui ont afflué dans le désert les jours qui ont suivi sa découverte.

«Cette région n’était pas physiquement préparée pour une augmentation de la population (surtout pendant une pandémie)», ont-ils écrit.

Disparition de l’obélisque

Le photographe Ross Bernards avait précédemment annoncé sur Instagram avoir vu quatre hommes renverser le monolithe de plus de 3,5m de haut vendredi 27 novembre. Selon lui, les hommes ont emporté l’obélisque sur une brouette vers une destination inconnue, alors qu’il était en train de faire une pause après une série de photos de ce monument.

«Les quatre hommes se sont approchés et l’ont poussé d’un côté presque jusqu’au sol, avant de décider de le repousser de l’autre […]. Il est tombé avec un fort bruit. Ils l’ont rapidement cassé et, alors qu’ils l’emportaient sur la brouette qu’ils avaient apportée, l’un d’eux nous a regardés et a dit: “Ne laissez aucune trace”. C’était à 20h48», a notamment écrit le photographe.

Tout en indiquant qu’il ne savait pas les mobiles de cet acte, Ross Bernards a estimé que les «ravisseurs» ont eu raison de le faire. Selon lui, l’apparition du monolithe avait attiré de nombreux curieux dans le désert qui ont laissé beaucoup de déchets et porté préjudice à l’environnement fragile de cette région.

«Nous avons vu au moins 70 voitures (et un avion) aller et venir dans cette région. Des voitures garées partout dans le délicat paysage désertique. Personne ne suivait un même chemin. Nous pouvions littéralement voir des gens essayer de s’approcher du monolithe de tous les côtés, modifiant en permanence le paysage intact», a noté le photographe.

Monolithe en acier au milieu d’un désert

Le monolithe métallique haut d’environ 3,5m planté dans le sol d’une crique de roches rouges a été découvert le 18 novembre par une équipe de biologistes du département de la sécurité publique de l’Utah, qui survolait en hélicoptère une zone désertique pour compter les mouflons.

Après la publication d’images du monolithe, les internautes se sont perdus en conjectures. Certains supposaient qu’il s’agissait d’une installation d’origine extraterrestre, alors que d’autres croyaient que l’obélisque avait été installé par des amateurs du film de science-fiction 2001: l’Odyssée de l’espace, réalisé par Stanley Kubrick et fondé sur un scénario co-écrit par Kubrick et Arthur C.Clarke.

D’après les photos satellites de Google Earth, l’objet en métal est apparu dans le désert entre août 2015 et octobre 2016.

Une œuvre d’art minimaliste?

Certains observateurs ont noté une ressemblance avec les œuvres de l’artiste John McCracken, ayant résidé un temps dans l’État voisin du Nouveau-Mexique et décédé en 2011. McCracken est connu pour sa peinture minimaliste, ainsi que pour ses sculptures en forme de pyramides, d’obélisques, de cubes et de dalles.

Le fils de l’artiste, Patrick McCracken, avait récemment déclaré au Times que son père lui avait dit en 2002 qu’il aimerait «laisser ses œuvres dans des endroits perdus pour qu’elles soient découvertes plus tard».

David Zwirner, le représentant légal de John McCracken, avait jugé possible que le mystérieux monolithe soit l’œuvre de l’artiste qui n’aurait pas été découverte pendant près de 10 ans, selon les médias.

Le 26 novembre, un autre monolithe étincelant d’origine inconnue a été découvert dans une zone protégée à quelques pas du monument archéologique en Roumanie, selon le Daily Mirror.

Lire aussi:

Un film américain anti-avortement diffusé par C8 suscite une polémique, deux doubleurs refusant de participer
Une voiture percute une terrasse à Paris, faisant au moins un mort et plusieurs blessés
Leroy Merlin Russie à la rescousse du patrimoine en bois russe – images
Tags:
déserts, disparition, États-Unis, Utah
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook