Insolite
URL courte
Par
3143
S'abonner

Alors qu’il est interdit aux Français de sortir le soir à cause du couvre-feu, il est parfois possible de voir des animaux sauvages en ville. Le 30 janvier, les policiers ont repéré deux sangliers déambulant dans Nîmes.

Une patrouille de police a découvert dans la soirée du 30 janvier deux sangliers qui se promenaient dans les rues du centre-ville de Nîmes, relate la police nationale sur Twitter.

À en croire les images diffusées, les animaux profitaient des rues désertes à cause du couvre-feu instauré pour lutter contre la propagation du coronavirus.

France 3 rapporte que les fonctionnaires ont raccompagné les deux sangliers jusqu’à leur habitat naturel, hors de la ville.

Coutumiers du fait

D’après deux policières gardoises citées par le média, ce n’est pas la première fois que ces animaux apparaissent en ville.

«Nîmes est entourée de garrigues donc ce n’est pas un fait rare», note une syndicaliste SGP Police FO.

«On a eu des sangliers devant l’école de police de Nîmes il y a quelques mois et on en avait aussi trouvé près de l’avenue Gambetta il y a environ un an», ajoute Mélissa Gil une représentante syndicale Alliance police nationale.

Les fonctionnaires soulignent que grâce au confinement et au couvre-feu, «le danger pour l’homme reste minime, car personne n’est théoriquement autorisé à sortir de nuit».

«Mais si le problème persiste quand tout reviendra à la normale, il faudra trouver des solutions», conclut l’une d’elles.

Lire aussi:

Cette question sur Napoléon fait éclater de rire Élisabeth Moreno – vidéo
La lettre d’un violeur publiée par Libé en Une pour la Journée des droits des femmes suscite de vives réactions
Attentats du 13 novembre: un Algérien soupçonné d'avoir aidé les auteurs visé par une enquête en Italie
Tags:
couvre-feu, police, sangliers, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook