Insolite
URL courte
Par
19831
S'abonner

Ignorée par la BBC en tant que femme, une pianiste anglaise a vu sa carrière s’envoler après qu’elle a pris un pseudonyme masculin.

Sommes-nous toujours très loin de l’égalité des sexes? L’histoire de la pianiste anglaise Annabel Bennett, reprise par de nombreux médias britanniques, semble répondre affirmativement à cette question. Après que la femme âgée de 50 ans a pris un nom masculin pour pseudonyme, sa carrière a été boostée.

«Quand j'ai envoyé ma musique sous mon propre nom en tant que femme, cela n'a pas abouti. Mais dès que je l'ai envoyée en tant qu'homme, je me suis fait remarquer», explique-t-elle, citée par le Daily Mail.

Elle affirme avoir renvoyé à la radio les mêmes morceaux, la seule différence était son nom, masculin cette fois-ci. Selon l’auteure, aujourd’hui ses pièces passent à la BBC «tout le temps».

Pas Annabel mais Arthur

Alors que la carrière d’Annabel Bennett a eu du mal à décoller, son alter ego masculin Arthur Parker a connu un franc succès. Ainsi, après le changement de nom, la femme ou plutôt son nom de scène masculin, a à plusieurs reprises joué à la radio de la BBC. Qui plus est, ses morceaux ont été joués dans l'une des émissions télévisées les plus populaires du pays et elle a même enregistré son nouvel album dans les célèbres studios d'Abbey Road. Son album, toujours signé Arthur, sortira fin février, précise le Daily Mail.

Lire aussi:

Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Documentaire sur Jeanne d'Arc censuré: la polémique gagne l'Assemblée nationale – vidéo
Tags:
hommes et femmes, égalité, piano
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook