Insolite
URL courte
Par
811523
S'abonner

«Un supplément de cinq dollars s’ajoute aux commandes passées par ceux qui portent un masque», proclame une affiche sur un café à Mendocino, en Californie. Le propriétaire de l’établissement ne mâche pas ses mots en ce qui concerne les restrictions dues au Covid-19: il est prêt à faire payer cinq dollars de plus à ceux qui disent être vaccinés!

Un café californien défie ses clients de porter des masques, les menaçant de facturer cinq dollars de plus pour payer les «dommages qu'ils ont collectivement causés».

Les panneaux affichés dans les fenêtres et à la caisse du Fiddleheads Cafe annoncent la couleur: «Un supplément de cinq dollars s’ajoute aux commandes passées par ceux qui portent un masque». En petits caractères sous ce message, il ajoute que toute personne entendue en train de se vanter d'avoir été vaccinée devra s’acquitter d’un autre supplément de cinq dollars.

Explications du propriétaire

Chris Castleman, propriétaire du Fiddlehead Cafe de Mendocino, a expliqué à NBC News que les frais supplémentaires seraient reversés à une association caritative.

«Je ne pense pas que [donner] cinq dollars à une association caritative soit trop demander aux clients portant des masques qui prétendent se soucier à ce point de la communauté dans laquelle ils vivent», a-t-il déclaré. Les masques sont des «mesures gouvernementales inefficaces» qui ont causé des «dommages collatéraux», a poursuivi l’entrepreneur.

Selon lui, certains clients ont payé ces suppléments tandis que d'autres ont fait part de leur surprise et de leur indignation. Il a admis auprès de NBC News que ces «frais» sont en réalité un don facultatif car ils vont à des organismes de bienfaisance qui aident les victimes de violences conjugales.

«Les clients l'adorent ou le détestent», a-t-il déclaré dans un courriel. «Il y a des gens qui refusent de le payer, je suppose qu'un don de cinq dollars à une association de bienfaisance est trop pour eux. D'autres l'ont payé avec plaisir en sachant que cela sert une bonne cause. Je ne force personne à payer, je leur donne la liberté de choix, ce qui semble être un concept étranger dans ces régions du pays.»

En avril, ce café avait déjà tiré l’attention de ses clients avec un panneau proclamant: «Jetez votre masque dans notre poubelle et recevez 50% de réduction sur votre commande.»

Les dommages que son café a subis

Le café de Castleman a dû fermer en juin dernier, lorsque les mesures restrictives en Californie avaient été beaucoup plus strictes qu'elles ne le sont actuellement. La fermeture a nui aux entreprises, a déclaré Castleman, et «quiconque porte un masque est complice».

Port des masques aux États-Unis

L’imposition de sa nouvelle «taxe sur les masques» fait suite à la récente mise à jour par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) de leurs directives sur le port des masques. Depuis le 27 avril, les Américains vaccinés n’ont plus besoin de porter le masque.

«En revanche, nous continuons de recommander le port du masque dans des endroits en extérieur très fréquentés, comme des stades pleins ou des concerts», a clarifié la directrice des CDC Rochelle Walensky lors d’un point presse.

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
Tags:
restrictions, Californie, affiches, café
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook