Ecoutez Radio Sputnik
    International

    APCE: le nouveau rapporteur sur la Tchétchénie devra être impartial (sénateur russe)

    International
    URL courte
    0 0 10

    Le nouveau rapporteur de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) sur la Tchétchénie devra être impartial et sans idées préconçues dans l'analyse de la situation dans la république, a déclaré jeudi le président du Conseil de la fédération (chambre haute du parlement russe), Sergueï Mironov.

    Le nouveau rapporteur de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) sur la Tchétchénie devra être impartial et sans idées préconçues dans l'analyse de la situation dans la république, a déclaré jeudi le président du Conseil de la fédération (chambre haute du parlement russe), Sergueï Mironov, qui commentait la démission du rapporteur précédent, lord Judd.

    Le président de la chambre haute a relevé que dans les jugements de lord Judd il y avait une certaine dose de parti pris. On avait l'impression que quand il était en Tchétchénie il s'efforçait de ne pas voir beaucoup de choses.

    Sergueï Mironov a rappelé que la République de Tchétchénie faisait partie de la Russie et que les droits souverains de cette dernière s'y étendaient. La Tchétchénie n'est pas un sujet du droit international et le nouveau rapporteur de l'APCE pour la Tchétchénie devra se souvenir de cette chose, a dit le sénateur russe.

    Celui-ci a hautement apprécié le travail réalisé par la délégation russe à l'APCE en vue d'obtenir une version plus équilibrée de la résolution sur la Tchétchénie. Nos parlementaires ont réussi à faire reconnaître la position de la Russie, a-t-il dit.

    Si un politique s'estime offensé suite au rejet de la version initiale de la résolution sur la Tchétchénie, c'est son droit le plus absolu.

    De l'avis de Sergueï Mironov, dans le document il aurait été possible de prendre mieux en compte la position de la Russie, pourtant cette résolution est quand même plus pondérée que la version initiale.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik