Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Attentat contre Niazov: des experts de l'OSCE interdits d'entrée au Turkménistan

    International
    URL courte
    0 1 0 0

    Les experts chargés d'enquêter sur l'attentat contre le président turkmène Saparmourat Niazov perpétré le 25 novembre dernier ont accusé Achkhabad de refus de coopérer lors d'une réunion du Conseil permanent de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

     

     

    Les experts chargés d'enquêter sur l'attentat contre le président turkmène Saparmourat Niazov perpétré le 25 novembre dernier ont accusé Achkhabad de refus de coopérer lors d'une réunion du Conseil permanent de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Vienne.

    Sur l'initiative de 10 pays membres de l'organisation, l'OSCE avait institué, pour étudier cette question, une commission internationale avec à sa tête un professeur de Droit de la Sorbonne et que les autorités turkmènes n'ont même pas laissé entrer au pays. Les membres de la commission ont été obligés de cueillir les matériaux nécessaires hors du Turkménistan.

     

    Le rapport soumis à l'examen du Conseil permanent souligne que la tentative d'attentat a été saisie pour lancer la répression contre ceux qui sont en opposition au régime.

     

    Le représentant turkmène Vladimir Kadyrov a de son côté rejeté les accusations formulées à l'adresse d'Achkhabad, qualifiant le compte rendu de la commission internationale de politisée et de non conforme à la réalité.

     

    Le Conseil permanent a pris la décision que ces thèmes resteront constamment dans le champ de vision des responsables l'OSCE. Qui plus est, on rédigera, on nom de la Commission européenne, un projet de résolution à soumettre à la Commission de l'ONU des Droits de l'homme. Enfin, la publication du rapport de l'OSCE présenté à la réunion du Conseil permanent à Vienne et de la réponse officielle des autorités turkmènes sera autorisée.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik