Ecoutez Radio Sputnik
    International

    PO: Moscou prêt à intervenir en partenaire impartial dans le processus de paix

    International
    URL courte
    0 1 0 0

    La Russie a tout le nécessaire pour être un partenaire impartial "dans le lourd et méticuleux travail en cours pour débloquer le conflit" au Proche-Orient, a déclaré ce lundi, interrogé par les journalistes, le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Yakovenko.

    La Russie a tout le nécessaire pour être un partenaire impartial "dans le lourd et méticuleux travail en cours pour débloquer le conflit" au Proche-Orient, a déclaré ce lundi, interrogé par les journalistes, le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Yakovenko.

     

    Il a rappelé que la Russie soutenait "ses liens développés de longue date avec le monde arabe, y compris avec la Palestine" et, depuis ces dix dernières années, a porté ses relations avec Israël à un niveau très élevé. "Dans ce contexte, nous soutenons un dialogue permanent, franc et confiant, avec les parties au conflit pour les inciter à surmonter les divergences qui existent entre elles", a souligné le diplomate.

     

    "Faire avancer le processus de paix au Proche-Orient a toujours été l'une des tâches prioritaires de la politique extérieure russe", a dit Alexandre Yakovenko. Moscou est un cosponsor de la Conférence de paix de Madrid et participant actif du quartette des médiateurs internationaux, avec les Etats-Unis, l'Union européenne et l'ONU, a rappelé le diplomate. La Russie continuera à produire les efforts les plus énergiques pour normaliser la situation dans la région et, à plus long terme, pour parvenir à un règlement arabo-israélien global", a assuré Alexandre Yakovenko.

     

    "Ainsi, aussi bien sur une base bilatérale qu'au niveau international, la Russie prend une part active à l'élaboration et à la mise en oeuvre de mesures concrètes tendant à normaliser la situation", a conclu le porte-parole de la diplomatie russe.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik