Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Accident à la centrale nucléaire de Paks: la Hongrie sollicite l'aide de l'AIEA

    International
    URL courte
    0 0 0

    L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) enquêtera sur les causes de l'accident survenu le 10 avril dans la centrale nucléaire hongroise de Paks, située à 120 km au sud de Budapest, sur demande de la Hongrie, a annoncé le secrétariat de l'AIEA à Vienne.

    L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) enquêtera sur les causes de l'accident survenu le 10 avril dans la centrale nucléaire hongroise de Paks, située à 120 km au sud de Budapest, sur demande de la Hongrie, a annoncé le secrétariat de l'AIEA à Vienne.

     

    Le directeur général de l'AIEA, Mohammed El-Baradei, a reçu une lettre du président de l'Agence hongroise pour l'énergie atomique lui demandant une assistance pour établir les causes et supputer les conséquences de cet accident.

     

    L'accident s'était produit sur le deuxième réacteur. Pour une raison jusqu'à présent inconnue, 30 cartouches d'uranium eurent un endommagement mécanique qui fut suivi d'un échappement de gaz radioactifs.

     

    Selon les médias des pays européens, c'est "la plus grande catastrophe atomique après celle de Tchernobyl" (1986).

     

    La direction de l'AIEA projette d'envoyer à Paks un groupe de spécialistes qui devront préparer, en contact étroit avec les experts hongrois, un rapport sur la situation actuelle et sur les éventuelles conséquences des échappements de substances radioactives.

    Lire aussi:

    La Russie est opposée à l'implication de l'AIEA dans le processus de désarmement nucléaire
    Chef de l’AIEA: la Russie est un participant actif au progrès de l’énergie atomique
    Poutine sur le développement de l'électronucléaire: «Nous respectons tous nos engagements»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik