Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Сonflit entre la Géorgie et l'Abkhazie en 1990-1994 (fiche technique)

    International
    URL courte
    La Russie reconnaît l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud (92)
    0 0 0

    La situation en Abkhazie s'est aggravée quand, en 1990-1991, les autorités géorgiennes ont annulé la Constitution de la RSS de Géorgie de 1978, tout en rétablissant la Constitution de la République Démocratique de Géorgie de 1918 qui proclamait la Géorgie Etat unitaire et excluait, par conséquent, l'existence d'autonomies territoriales en son sein.

    La situation en Abkhazie s'est aggravée quand, en 1990-1991, les autorités géorgiennes ont annulé la Constitution de la RSS de Géorgie de 1978, tout en rétablissant la Constitution de la République Démocratique de Géorgie de 1918 qui proclamait la Géorgie Etat unitaire et excluait, par conséquent, l'existence d'autonomies territoriales en son sein.

    En Abkhazie, cela avait été interprété comme le commencement d'une nouvelle politique visant à assimiler complètement l'ethnie abkhaze qui constituait d'ailleurs à cette époque la minorité de la population de la RSSA d'Abkhazie. Dans ces conditions, en juillet 1992, Soukhoumi (capitale de l'Abkhazie) avait annulé la Constitution de la RSSA d'Abkhazie de 1978, tout en rétablissant la Constitution abkhaze de 1925, proclamant la souveraineté de l'Abkhazie.

    La phase militaire du conflit abkhazo-géorgien a été amorcée par l'introduction en Abkhazie, le 14 août 1992, des troupes géorgiennes sous prétexte de libérer le vice-Premier ministre géorgien de l'époque, A.Kavsadzé, qui avait été enlevé par les hommes de Zviad Gamsakhourdia et était retenu sur le territoire de l'Abkhazie. Tbilissi avait aussi invoqué la nécessité de protéger les communications, notamment les chemins de fer, et d'autres ouvrages importants. L'entrée des troupes géorgiennes s'était heurtée à une résistance acharnée des Abkhazes et d'autres communautés ethniques de l'Abkhazie.

    Cette phase militaire s'est achevée en septembre 1993 par la défaite de Tbilissi. Comme résultat, les troupes géorgiennes avaient été obligées de se retirer complètement du territoire de l'Abkhazie.

    On estime que ce conflit a emporté près de 7 000 vies humaines. Qui plus est, sur les 550 000 habitants de l'Abkhazie d'avant-guerre, 200 000 à 250 000 personnes (de préférence de nationalité géorgienne) sont devenues des réfugiés. Un immense préjudice a été infligé à l'économie de l'Abkhazie.

    Le 14 mai 1994, à Moscou, un Accord de cessez-le-feu et de désengagement des troupes a été signé entre Tbilissi et Soukhoumi avec la médiation de la Russie. Sur la base de ce document et d'une résolution ultérieure du Conseil des chefs d'Etat des pays membres de la Communauté des Etats indépendants (CEI), dès juin 1994, dans la zone du conflit, les Forces collectives de maintien de la paix de la CEI ont été déployées, dont la tâche consiste justement à faire respecter le régime de cessez-le-feu.

    Dossier:
    La Russie reconnaît l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud (92)

    Lire aussi:

    Crash d’un avion en Abkhazie, trois Russes tués (vidéo)
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik