Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Les Etats-Unis renoncent au plutonium-238 russe

    International
    URL courte
    0 01
    MOSCOU, 28 juin - RIA Novosti. Washington reprend, pour la première fois depuis la fin de la "guerre froide", la production de plutonium-238 qu'il a préféré acheter en Russie pendant une vingtaine d'années en raison de la toxicité élevée de la matière.

    L'Agence russe de l'énergie atomique (Rosatom) a déclaré au quotidien Vrémia novostéi que la décision des Américains de renouveler la production de cet isotope dans leur pays n'a rien d'extraordinaire.

    Cet isotope, à la différence du plutonium-239, n'est pas utilisable dans la production d'armes nucléaires et est employé par tradition comme source d'alimentation des appareils spatiaux. Au cours de ces vingt dernières années Washington en a importé de Russie une vingtaine de kilos. Le dernier contrat de livraison, d'un coût de 32 millions de dollars, a été signé en 2003 pour une durée allant jusqu'en 2009.

    L'accord bilatéral passé entre la Russie et les Etats-Unis interdit aux Américains d'utiliser le plutonium russe à des fins militaires. C'est le désir de contourner cette interdiction qui pousse les Etats-Unis à renouveler sa production, écrit le journal.

    "Les intérêts de notre sécurité nationale en sont la cause principale", affirme Timothy Frazier, chef du service des systèmes à radio-isotopes du Département américain de l'Energie.

    En Russie, l'isotope est produit dans des réacteurs de recherche de Kourtchatov, dans la région de Saratov, et à Dimitrovgrad, dans la région d'Oulianovsk. C'est un procédé spécial qui n'a rien à voir avec la production de plutonium militaire 239. L'isotope n'est produit que sur commande, américaine en l'occurrence.

    "S'il y a demande, il y a offre. Ils n'ont pas besoin de payer notre industrie quand ils ont les spécialistes, les moyens et l'argent pour faire la même chose chez eux", expliquent les atomistes russes.

    Les Etats-Unis relanceront la production de plutinium-238 dans l'Idaho National Laboratory . Le coût du projet est estimé à 1,5 milliard de dollars. Le premier produit sera obtenu en 2013. Au total, le projet porte sur la production de 150 kg en trente ans.

    Aucun accord international ni document réglementaire n'est nécessaire pour produire du plutionium-238. "Cet isotope n'est pas dangereux et il est impossible d'en fabriquer une bombe atomique si sa quantité n'excède pas 80% dans le plutonium", a expliqué le porte-parole de Rosatom.

    Lire aussi:

    La Russie prête à relancer l’accord sur le plutonium militaire
    Comment la bombe atomique a changé le destin de l'URSS et du monde
    Des particules radioactives détectées en Corée du Sud après l’essai nucléaire de Pyongyang
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik