Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Un accord international sur l'ITER sera élaboré avant la fin de l'année

    International
    URL courte
    0 0 0

    MOSCOU, 28 juin - RIA Novosti. Les pays participant au projet ITER doivent élaborer avant la fin de l'année un accord sur la construction du réacteur thermonucléaire expérimental international, a annoncé mardi aux journalistes le directeur de l'Agence fédérale russe de l'énergie atomique (Rosatom), Alexandre Roumiantsev.

    "Cet accord spécifiera les conditions financières du projet. Les travaux de construction du réacteur commenceront au lendemain de la signature de cet accord", a dit M.Roumiantsev.

    L'ITER sera construit en France, dans l'environnement du site de Cadarache, est-il indiqué dans la déclaration adoptée mardi par les ministres délégués par les pays participant au projet réunis à Moscou.

    Le coût du projet est estimé à 10 milliards d'euros.

    Le Japon a été nommé pays "non-hôte" d'ITER pour assurer en cette qualité le soutien technique au projet.

    Dans l'avenir, il aura le droit de construire une centrale thermonucléaire de démonstration, a expliqué Alexandre Roumiantsev.

    Le service de presse de l'Elysée annonçait pour sa part mardi que le président français Jacques Chirac avait qualifié le choix de Cadarache de "grand succès pour la France, pour l'Europe et pour l'ensemble des partenaires d'ITER".

    La déclaration "prend pleinement en compte les intérêts de l'ensemble des partenaires du projet", selon le président.

    Jacques Chirac a remercié les membres de l'Union européenne, la Russie et la Chine qui, "dès l'origine, ont soutenu la candidature de Cadarache", rappelle l'Elysée.

    Lire aussi:

    Réacteur thermonucléaire ITER: la Russie «à l'avant-garde du projet»
    ITER: les premiers éléments du cœur du réacteur livrés en France en 2018
    Pyongyang n'aurait pas testé un engin thermonucléaire au sens propre du terme
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik