Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le tandem électoral Bakiev - Koulov pourrait se maintenir après les élections (Koulov)

    International
    URL courte
    0 0 0
    BICHKEK, 7 juillet - RIA-Novosti. Feliks Koulov, leader du parti d'Ar-Namys (Dignité), a annoncé que sa coalition avec M.Bakiev pourrait se maintenir même après les élections présidentielles kirghizes prévues pour dimanche 10 juillet.

    "On aurait tort si, après ces élections, un conflit éclate entre nous", a-t-il indiqué aux journalistes jeudi.

    La coalition, a rappelé M.Koulov, tend à empêcher la scission au sein du peuple et à garantir la stabilité dans le pays.

    "Il n'y a pas deux personnes identiques et nous avons des vues différentes", a-t-il noté. "Sans aucun doute, nous aurons des conflits. Mais, comme le disent les psychologues, les conflits sont un moyen de régler les différends. L'essentiel consiste à éviter des guéguerres, à faire en sorte que nos désaccords contribuent à la naissance de bonnes idées et solutions", a dit M.Koulov.

    Il estime qu'à l'issue des élections présidentielles la ligne de Bichkek sur la coopération avec la Russie ne subira pas de changements substantiels. Le parlement kirghiz pourrait accorder des avantages aux entreprises russes si cela profite à l'économie kirghiz.

    "Il n'y aura pas de préférences particulières (pour le business russe), car il y a des lois. Mais chaque cas concret sera examiné au parlement. Si cela nous profite, le parlement acceptera de consentir des avantages", a-t-il dit.

    Selon lui, le capital russe est déjà en négociation sur des dossiers énergétiques, sur la cessation d'une partie des actions d'entreprises kirghizes à des entreprises russes. "Nous jugeons important si le capital russe participe au développement de l'économie kirghize", a-t-il noté.

    De l'avis de M.Koulov, les Etats-Unis contribuent à la démocratie en Kirghizie mais ne s'ingèrent pas dans les affaires intérieures du pays.

    Les Etats-Unis veulent une chose : que les élections kirghizes soient honnêtes, a-t-il noté. "Nous disons que cela est possible, mais ce n'est pas tout. Nos plans sont de longue haleine, ils sont édifiés compte tenu de cette perspective. Si les élections se déroulent dans un contexte honnête, nous verrons que notre révolution a été vraiment démocratique", a dit M.Koulov.

    Signé le 12 mai 2005, l'Accord entre les principaux candidats à la présidence kirghize, Kourmanbek Bakiev et Feliks Koulov, leur garantit de fait la victoire aux élections du chef de l'Etat. La poursuite du face-à-face entre M.Koulov qui s'est fait porte-parole des intérêts du Nord du pays, et M.Bakiev qui représente ses provinces sud, aurait pu conduire à la victoire d'un troisième candidat et même à une guerre civile en Kirghizie.

    Lire aussi:

    Quelle qualité du Président kirghize Vladimir Poutine apprécie le plus?
    On vous présente le Jimi Hendrix de la musique traditionnelle kirghize
    Un contingent eurasien en Syrie?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik