Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Attentat contre Bush: le suspect grièvement blessé au moment de l'arrestation

    International
    URL courte
    0 0 0
    TBILISSI, 21 juillet - RIA Novosti. Vladimir Aroutiounian, 27 ans, chômeur, soupçonné de tentative d'attentat contre les présidents géorgien et américain a été hospitalisé mercredi après avoir reçu des blessures à l'épaule et à la jambe au moment de l'arrestation.

    La nuit dernière, il a été opéré. "L'état d'Aroutiounian est stable. Sa vie n'est plus menacée", a indiqué le porte-parole du ministère géorgien de l'Intérieur, Gouram Donadze.

    Le suspect a été arrêté par lors d'une opération spéciale dans une forêt voisinant l'immeuble où il avait vécu pendant plus de 20 ans.

    Aroutiounian a opposé une vive résistance à la police, en tuant le chef du Centre antiterroriste du ministère de l'Intérieur, Zourab Kvlividze.

    La police géorgienne a reçu un coup de téléphone localisant le suspect après qu'elle eut publié son portrait robot un de ces jours. Pour dresser ce portrait robot, les spécialistes de l'Intérieur avaient dû étudier tous les enregistrements vidéo et reportages photo réalisés place de la Liberté, le 10 mai, interroger un grand nombre de personnes qui se trouvaient sur les lieux au moment de l'attentat.

    Le 10 mai dernier, pendant que le président américain George W. Bush prononçait un discours place de la Liberté, un inconnu a lancé une grenade de combat de fabrication arménienne enveloppée dans un mouchoir rouge en direction de la tribune où se tenaient les deux présidents.

    La grenade a frappé la tête d'une fillette avant de tomber par terre sans exploser. Jusqu'à 150 000 personnes se trouvaient alors sur la place.

    Cet attentat a fait l'objet d'une enquête réalisée par le ministère géorgien de l'Intérieur, le FBI et le US Secret Service chargé de la protection du président américain.

    Dans l'appartement d'Aroutiounian, la police a découvert plusieurs détonateurs, des substances chimiques et des préparations spéciales nécessaires à la fabrication d'engins explosifs.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    La Géorgie demande à l'Ukraine d'extrader son ex-Président Saakachvili
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik