Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'Ossétie du Sud suspend sa participation à la Commission de contrôle mixte

    International
    URL courte
    0 0 0

    MOSCOU, 21 septembre - RIA Novosti. L'Ossétie du Sud a suspendu sa participation à la Commission de contrôle mixte (CCM) pour le règlement du conflit osséto-géorgien, a déclaré mercredi Edouard Kokoïty, président de l'Ossétie du Sud (république autoproclamée sur le territoire de la Géorgie).

    "Tant que la Géorgie ne nous présentera pas ses excuses pour le pilonnage de la ville de Tskhinvali, l'Ossétie du Sud suspendra sa participation à la Commission de contrôle mixte (CCM) pour le règlement du conflit osséto-géorgien", lit-on notamment dans la déclaration officielle d'Edouard Kokoïty citée par son service de presse.

    Mardi soir 20 septembre, le jour du 15-ème anniversaire de l'indépendance de l'Ossétie du Sud, la ville de Tskhinvali - la capitale - a été soumise à un pilonnage au mortier qui a fait huit blessés, dont deux enfants.

    En décembre 1990 après que la Géorgie avait retiré à l'Ossétie du Sud son statut d'autonomie, Tskhinvali avait proclamé unilatéralement son indépendance.

    A l'époque, à l'issue d'accrochages armés avec les troupes géorgiennes, des milliers de personnes, tant des Ossètes que des Géorgiens, avaient été tuées ou blessées, y compris beaucoup de civils.

    L'introduction dans la zone du conflit des forces mixtes russo-osséto-géorgiennes de maintien de la paix en juillet 1992 a apporté une certaine accalmie. A l'heure actuelle, l'Ossétie du Sud est de facto un Etat indépendant, mais non reconnu de jure.

    Lire aussi:

    Bachar el-Assad se prononce sur le statut international de l’Ossétie du Sud
    «Si l'Occident avait dit stop à Saakachvili, la guerre n'aurait pas eu lieu»
    Damas reconnaît l'Ossétie du Sud: un «acte profondément réfléchi»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik