Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Des échanges de tirs sont entendus dans deux établissements carcéraux près de Bichkek

    International
    URL courte
    0 0 21

    BICHKEK, 1er novembre - RIA Novosti. Des coups de feu et des rafales d'armes automatiques sont entendus dans les établissements carcéraux IK-3 et IK-31 situés dans les environs de la capitale kirghize. Des forces de l'ordre ont pris position autour de ces deux établissements, a annoncé une source au sein du Département d'exécution des peines de la république.

    Le 19 octobre les détenus de l'établissement IK-31 s'étaient rebellés pour protester contre leurs conditions d'incarcération. Le 20 octobre ils s'étaient attaqués aux membres d'une délégation parlementaire, tuant trois personnes dont Tynytchbek Akmatbaïev, député au parlement kirghiz. Le directeur du Département d'exécution des peines, Ikmatoulla Polotov, grièvement blessé, est décédé par la suite sans avoir repris connaissance.

    A peu près au même moment une rébellion avait éclaté dans l'établissement carcéral IK3.

    Après ces événements le Département d'exécution des peines a introduit un "régime particulier" dans tous les lieux de détention de Kirghizie. Les gardiens ont tous été évacués hors des établissements carcéraux, désormais ils ne contrôlent plus que le périmètre extérieur.

    L'établissement IK-31 a pour "pensionnaires" pas moins de vingt-cinq parrains du milieu kirghiz. Selon des données préliminaires, on aurait voulu les transférer dans d'autres centres de détention du pays et c'est ce qui aurait déclenché de nouveaux excès, estime l'interlocuteur de l'agence.

    Selon certaines informations, les forces spéciales donneraient déjà l'assaut au centre carcéral.

    Lire aussi:

    Le nouveau satellite russe pour surveiller les incendies transmet ses 1ères images
    Cette loi «donnera des options»: le Mississippi veut autoriser le peloton d'exécution
    «Thug life» de pachas: des détenus se construisent un lupanar dans leur prison au Brésil
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik