Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le ministre russe des AE Sergueï Lavrov se rend en Belgique

    International
    URL courte
    0 0 0
    BRUXELLES, 6 décembre - Dmitri Panovkine, RIA Novosti. Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov s'est rendu mardi en Belgique pour participer aux réunions du Conseil Russie-OTAN et du Conseil de partenariat euro-atlantique (CPEA).

    A Bruxelles, le ministre russe aura un entretien en tête-à-tête avec le Haut Représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune Javier Solana. Il rencontrera également le ministre belge des Affaires étrangères Karel de Gucht, le vice-président de la Commission européenne Franco Frattini et la commissaire européenne en charge de la politique étrangère et de la politique européenne de voisinage Benita Ferrero-Waldner, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

    Les parties dresseront le bilan de leur coopération et adopteront des programmes de coopération pour 2006.

    "L'époque des grandes déclarations est révolue, il est temps de travailler sur la réalisation des ententes existantes, notamment sur le large éventail des questions concernant l'Afghanistan, l'Irak, les Balkans, les pays du Proche-Orient", a ajouté un porte-parole du ministère.

    La Russie est préoccupée par l'attitude de l'OTAN à l'égard de l'Organisation du Traité de Sécurité collective (OTSC). "La Russie continuera d'œuvrer en faveur de la coopération entre l'OTAN et l'OTSC. Nous continuerons d'insister sur la reconnaissance des réalités actuelles, sur la nécessité de la coopération entre l'OTAN et l'OTSC dans la lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue", a dit le diplomate.

    La position adoptée par les pays membres de l'OTAN vis-à-vis de la ratification du Traité adapté sur les Forces Conventionnelles en Europe (FCE) inquiète aussi la partie russe.

    Si la ratification de ce Traité patine à cause de l'OTAN, ce document ne présentera plus d'intérêt, selon le diplomate russe.

    Les pays membres de l'OTAN considèrent que la Russie n'a pas respecté ses engagements d'Istanbul concernant la Géorgie et la Moldavie. "Ces engagements n'ont rien à voir avec l'Acte final sur l'adaptation du Traité FCE", a-t-il noté.

    "Nous insisterons toujours sur la ratification du Traité FCE adapté, parce que nous souhaitons avoir une base contractuelle juridiquement contraignante pour la Russie et l'OTAN dans le domaine du contrôle des armements", a conclu le diplomate.

    Lire aussi:

    La Russie et ses alliés de l’espace post-soviétique tendent la main à l’Onu
    Stoltenberg: l’Otan déterminée à améliorer ses relations avec la Russie
    20 ans plus tard, les relations Russie-Otan sont au plus bas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik