Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le MID russe appelle à un dialogue constructif avec Minsk

    International
    URL courte
    0 1 0 0

    MOSCOU, 31 janvier - RIA Novosti. Le ministère russe des Affaires étrangères (MID) attire l'attention de la Commission des droits de l'homme de l'ONU sur l'inadmissibilité de présenter la Biélorussie comme une zone à problèmes sur le plan de la démocratie.

    Mardi, le rapporteur spécial de la Commission de l'ONU pour les droits de l'homme en Biélorussie Adrian Severin, en visite privée à Moscou, a été reçu au MID.

    "Au cours d'un entretien, les approches russes du développement des rapports avec la Biélorussie lui ont été exposées. Il a été souligné que l'édification d'une union avec ce pays fait partie du processus d'intégration européen au développement duquel nous (la Russie) contribuerons par tous les moyens", a annoncé le département de l'Information et de la Presse du ministère dans un communiqué.

    Au cours de cet entretien la situation qui se crée autour de la Biélorussie a fait l'objet d'une évaluation générale et l'attention du rapporteur a été attirée sur "l'inadmissibilité de présenter la Biélorussie comme une zone à problèmes sur le plan de la démocratie et, sous ce prétexte, de tenter de l'exclure des processus de coopération internationale", lit-on dans le texte.

    "Un dialogue constructif avec Minsk contribuerait à la création des conditions pour le développement de l'économie ouverte et des rapports de marché, ainsi qu'à la consolidation des principes démocratiques", estime-t-on encore au ministère des Affaires étrangères.

    Les diplomates russes expriment l'espoir que la position de Moscou sur cette question "sera prise en compte dans les activités ultérieures du rapporteur spécial de la Commission des droits de l'homme de l'ONU".

    Lire aussi:

    Défense russe: les manœuvres russo-biélorusses purement défensives
    Minsk indigné par l’attitude de la police française à l’égard de son équipe de hockey
    Un vacancier biélorusse refuse d'épouser leur jeune fille, ils le prennent en otage
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik