Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Russie conseille à l'Iran de coopérer avec l'AIEA (diplomate russe)

    International
    URL courte
    0 0 10

    TEHERAN, 1er février - RIA Novosti. La coopération entre l'Iran et l'AIEA reposant sur les résolutions du conseil des gouverneurs de l'AIEA est une condition clé du règlement du problème nucléaire iranien, a déclaré mercredi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Kisliak.

    "Nos conseils amicaux à nos collègues iraniens restent les mêmes, à savoir de coopérer avec l'AIEA conformément aux résolutions du conseil des gouverneurs. C'est la clé permettant de régler les divergences et de lever la préoccupation, de répondre aux besoins énergétiques iraniens et de persuader la communauté internationale que l'Iran respecte strictement les normes de la non-prolifération (des armes nucléaires)", a souligné M.Kisliak dans une interview accordée à RIA Novosti à l'issue des consultations avec le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale de l'Iran Ali Larijani et un diplomate chinois.

    "Nous considérons que l'AIEA doit achever son enquête sur les activités nucléaires iraniennes suspectes", a dit M.Kisliak.

    Le conseil des gouverneurs de l'AIEA a noté à maintes reprises que la reconduction du moratoire sur les activités d'enrichissement de l'uranium favorisait les activités de l'Agence en Iran, a-t-il rappelé.

    Lire aussi:

    Chef de la diplomatie iranienne: les USA ne respectent pas l’accord sur le nucléaire
    La Russie est opposée à l'implication de l'AIEA dans le processus de désarmement nucléaire
    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik