Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le problème nucléaire iranien doit être réglé dans le cadre de l'AIEA (diplomatie russe)

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    VIENNE, 2 février - RIA Novosti. Moscou estime qu'un règlement dans le cadre de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) est la meilleure issue pour la crise actuelle autour du programme nucléaire iranien, a déclaré Grigori Berdennikov.

    "Ce serait incontestablement la meilleure issue pour la situation actuelle", a déclaré le délégué permanent de la Fédération de Russie auprès des organisations internationales à Vienne - Grigori Berdennikov - dans la capitale autrichienne. Et d'ajouter: "L'évolution ultérieure de la situation dépendra pour beaucoup du rapport que le directeur général de l'AIEA, Mohamed El-Baradeï, va présenter au mois de mars prochain pour la future réunion du Conseil des gouverneurs de l'organisation".

    "Nous espérons beaucoup que ce document ne réclamera aucune démarche spéciale de la part du Conseil de sécurité de l'ONU, et que tout sera réglé ici même, soit dans le cadre de l'Agence internationale de l'énergie atomique", a indiqué le diplomate russe.

    Cela dit, le délégué permanent de la Fédération de Russie a particulièrement insisté sur l'importance de l'initiative russe qui propose de créer une coentreprise avec l'Iran afin de produire du combustible nucléaire.

    "Rien de négatif n'a été dit concernant l'initiative russe à la réunion du Conseil des gouverneurs de l'AIEA, a fait remarquer Grigori Berdennikov. En revanche, bien des orateurs ont soutenu cette proposition, soulignant le rôle que la Russie est en train de jouer dans le cadre du règlement du problème nucléaire iranien".

    Le projet de résolution qui est examiné en ce moment à la réunion du Conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique entend seulement informer le CS de l'ONU de la situation en Iran.

    Lire aussi:

    La Russie est opposée à l'implication de l'AIEA dans le processus de désarmement nucléaire
    Chef de la diplomatie iranienne: les USA ne respectent pas l’accord sur le nucléaire
    Chef de l’AIEA: la Russie est un participant actif au progrès de l’énergie atomique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik