Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le Bureau du parlement géorgien ne sera pas saisi d'un éventuel retrait des soldats de la paix russes

    International
    URL courte
    0 0 01
    TBILISSI, 6 février - RIA Novosti. Le Bureau du parlement de la Géorgie n'examinera pas lundi la résolution "Sur la situation dans les zones des conflits et le déroulement des opérations de maintien de la paix sur le territoire du pays", rapporte l'agence "News-Georgia".

    Lundi soir, il y aura des consultations supplémentaires sur cette question avec le premier ministre de la Géorgie, Zourab Nogaïdeli, et le ministre d'Etat de la Géorgie pour le règlement des conflits, Gueorgui Khaïndrava, a déclaré au cours de la réunion du Bureau la présidente du Parlement géorgien, Mme Nino Bourdjanadzé.

    "Demain, lors d'une nouvelle réunion du Bureau, nous en discuterons d'urgence en présence du premier ministre et pourrons écouter ce que le gouvernement de la Géorgie a fait en application de la résolution du parlement du pays en date du 11 octobre dernier", a indiqué lundi à la réunion du Bureau Nino Bourdjanadzé.

    "Nous ne constatons toujours aucun progrès dans l'action des soldats de la paix. Aucunes mesures concrètes n'ont été adoptées qui nous permettent d'évaluer positivement la situation dans la zone du conflit osséto-géorgien", a souligné la présidente du parlement géorgien.

    En vertu de la résolution évoquée du parlement géorgien, le gouvernement du pays doit présenter le 10 février 2006 au plus tard son évaluation de la situation en Ossétie du Sud et le 1-er juillet 2006 au plus tard - celle de la situation en Abkhazie. Sur la base des rapports présentés, l'organe législatif supérieur de la Géorgie devra porter son jugement sur la situation dans les zones des conflits, et si le parlement évalue ces processus comme négatifs, il devra réclamer le retrait des soldats de la paix russes des zones des conflits.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Ex-Présidente du Parlement géorgien: Saakachvili a déclenché le conflit en Ossétie du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik