Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le contrôle du trafic de drogue au menu d'une rencontre ministérielle à Tachkent

    International
    URL courte
    0 0 01
    TACHKENT, 7 février - Abou-Ali Niazmatov, RIA Novosti. Les chefs de diplomatie et les représentants des ministères des Affaires étrangères des Etats signataires du Mémorandum d'entente sur la coopération dans le contrôle de la production et du trafic illicites et de l'abus de stupéfiants, de substances psychotropes et de leurs précurseurs se réuniront les 7 et 8 février à Tachkent pour débattre des questions de la coopération, a annoncé mardi à RIA Novosti le service de presse du ministère des Affaires étrangères de l'Ouzbékistan.

    "Tachkent sera le lieu de la septième rencontre des ministres des Affaires étrangères de l'Azerbaïdjan, du Kazakhstan, de la Kirghizie, de la Russie, du Tadjikistan, de la Turkménie et de l'Ouzbékistan qui présenteront les rapports nationaux sur l'état de la coopération dans le contrôle des stupéfiants, échangeront leurs vues sur les mécanismes de coopération internationaux et régionaux et envisageront les perspectives de coopération dans ce domaine", a expliqué le porte-parole de la diplomatie ouzbek.

    Au vu des résultats de la rencontre de Tachkent, un projet de création d'un centre d'information et de coordination régional centre-asiatique pour la lutte contre le trafic illicite et l'abus de stupéfiants, de substances psychotropes et de leurs précurseurs sera signé.

    Ce centre permettra de résoudre de nombreux problèmes de la coopération entre les forces de l'ordre et d'autres structures gouvernementales des pays signataires du Mémorandum et d'améliorer la prévention et la lutte contre la propagation de stupéfiants.

    Des représentants de l'Office de l'ONU contre la drogue et le crime (signataire du Mémorandum), de l'Organisation de coopération de Shanghai, du Comité exécutif de la CEI, d'Interpol, ainsi que des observateurs délégués par plusieurs pays prendront part à cette rencontre.

    Lire aussi:

    La Chine et la Russie signent des accords internationaux sur l’Arctique
    L’UE choisit-elle les bons partenaires pour en finir avec le terrorisme?
    Zones de désescalade en Syrie: Moscou explique l’enthousiasme de Washington
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik