Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le mandat des soldats de la paix dans la zone du conflit peut être modifié si toutes les parties l'acceptent

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 7 février - RIA Novosti. Pour que le mandat des soldats de la paix russes dans la zone du conflit osséto-géorgien soit modifié, toutes les parties au conflit doivent l'accepter, a déclaré mardi le président du Comité pour les Affaires internationales de la Douma d'Etat (Chambre basse du Parlement russe), Konstantin Kossatchev.

    "La Géorgie tient à obtenir la modification de ce mandat. Pour que cette question soit examinée, toutes les parties au conflit doivent l'accepter, car cela ne peut pas se faire sur la base d'une décision unilatérale de la partie géorgienne", a notamment indiqué Konstantin Kossatchev, en intervenant en direct à la radio "Echos de Moscou".

    Et d'ajouter que l'Ossétie du Sud s'y oppose le plus catégoriquement.

    Sur la question d'une modification du mandat en question, "la Géorgie peut s'adresser à l'Organisation des Nations Unies et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), mais il est très peu probable qu'elle y trouve de l'appui", estimé le président du Comité pour les Affaires internationales de la Chambre basse du Parlement russe.

    Selon le parlementaire, la Géorgie essaie de charger la Russie et les soldats de la paix russes de la fonction de médiateurs dans le règlement du conflit.

    "Mais ce sont des choses différentes. La Russie n'y est jamais intervenue en médiateur", a indiqué Konstantin Kossatchev.

    Toujours est-il que les soldats de la paix russes remplissent de façon irréprochables les fonctions dont ils sont chargés, celle de maintenir l'ordre dans la zone du conflit.

    Lire aussi:

    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    La Russie n'adhérera jamais à la coalition américaine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik