Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Vladimir Poutine et Rodriguez Zapatero examineront la situation au Proche-Orient, en Irak et autour de l'Iran

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    MOSCOU, 8 février - RIA Novosti. La partie internationale des pourparlers entre Vladimir Poutine et Jose Luis Rodriguez Zapatero qui auront lieu le 9 février à Madrid sera consacrée à l'examen des rapports Russie-UE et Russie-OTAN, de la situation au Proche-Orient, en Irak et autour de l'Iran. RIA Novosti en a été informée par Serguei Prikhodko, assistant du président, qui a souligné que la Russie et l'Espagne avaient des approches identiques du règlement de ces problèmes régionaux.

    Bien que l'Espagne ne participe pas directement au règlement de la crise éclatée autour du dossier nucléaire iranien, "il nous sera intéressant d'apprendre son avis compétent", a souligné Serguei Prikhodko. "Puisque Madrid possède un potentiel important dans le domaine du nucléaire civil, nous jugeons important que l'Espagne participe au processus de renforcement de la sécurité énergétique internationale", a dit l'assistant du président.

    "La Russie et l'Espagne coopèrent de façon constructive dans l'arène internationale en vue du règlement des conflits régionaux et dans la lutte contre les manifestations agressives de nationalisme et de séparatisme", a-t-il fait remarquer.

    "Moscou est sérieusement préoccupé par la situation au Liban, a poursuivi Serguei Prikhodko. Sous prétexte de la publication des caricatures du prophète Mahomet dans la presse occidentale, les islamistes extrémistes se sont mis à déstabiliser la situation, alors que le Liban vient de retrouver l'équilibre après la mort de Rafic Hariri. La situation se détériore dans la région.

    Selon Serguei Prikhodko, Vladimir Poutine et Rodriguez Zapatero examineront la coopération entre les deux pays dans le cadre de l'Union européenne et de l'OSCE. "Puisque l'Espagne entretient traditionnellement les contacts avec les pays d'Amérique latine, il nous est intéressant de connaître l'opinion des dirigeants espagnols sur les processus qui s'y produisent", a dit l'assistant du président.

    Lire aussi:

    Attaques en Espagne: l’ambassade espagnole remercie la Russie pour son soutien
    L'Espagne «a tant fait» pour eux: des milliers d'Espagnols contre le référendum catalan
    En visite à Moscou, le PM libanais espère parvenir à un accord sur l’achat d’armes russes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik