Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'Espagne peut contribuer à l'amélioration des relations Russie-UE (Poutine)

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    MADRID, 9 février - RIA Novosti. L'Espagne peut jouer un rôle important dans l'amélioration des relations entre la Russie et l'Union européenne, a estimé le président russe, Vladimir Poutine, en s'entretenant avec les parlementaires espagnols jeudi à Madrid.

    La création d'un espace unique de sécurité et d'autres tâches communes avec l'UE sont prioritaires pour la Russie, a souligné le président.

    L'Europe et le monde sont confrontés à de nouveaux défis globaux à la paix et la sécurité, dont le plus douloureux est le terrorisme, a-t-il indiqué.

    "Les peuples de Russie et d'Espagne savent bien ce que c'est. Nous avons observé le coeur brisé ce qui se passait en Espagne lors des attentats", a dit M. Poutine.

    La coopération entre les services spéciaux et les organes judiciaires russes et espagnols se développe en permanence, a-t-il relevé en demandant aux sénateurs et aux députés du Congrès de soutenir ce domaine de la coopération bilatérale.

    Outre le terrorisme, le chef de l'Etat russe a cité parmi les dangers menaçant la paix et la sécurité la criminalité organisée, le trafic d'armes et de stupéfiants.

    La Russie est souvent utilisée comme plaque tournante par les trafiquants de drogue, et le flux de stupéfiants afghans transitant vers l'Europe occidentale augmente d'année en année, a fait ressortir Vladimir Poutine, en constatant avec regret l'impuissance de la communauté internationale et la coalition antiterroriste.

    "Ceci impose une responsabilité particulière à nos services secrets", a-t-il dit.

    Lire aussi:

    Attaques en Espagne: l’ambassade espagnole remercie la Russie pour son soutien
    L'Espagne «a tant fait» pour eux: des milliers d'Espagnols contre le référendum catalan
    L’Espagne cessera-t-elle d’armer l’Arabie saoudite après les attaques en Catalogne?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik