Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Russie soutient le principe de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de la Géorgie

    International
    URL courte
    0 3 0 0
    NEW YORK, 10 février - Andréi Lochtchiline, RIA Novosti. L'attachement de la Russie au principe de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de la Géorgie ne fait aucun doute, a déclaré le représentant permanent de la Russie à l'ONU, Andréi Denissov, lors d'une conférence de presse jeudi à New York.

    Il a qualifié d'absurdes les récentes déclarations de son collègue géorgien, Revaz Adami, qui a accusé Moscou de s'être écarté de ce principe. Adami avait évoqué à l'appui de ses accusations la récente prorogation du mandat de la Mission de l'ONU en Géorgie de deux et non pas de six mois comme d'habitude.

    "Le nouveau mandat de la Mission d'observation des Nations Unies en Géorgie (MONUG) expirait fin janvier et il était prévu de tenir début février, à Genève, la réunion du Groupe des amis du Secrétaire général de l'ONU pour la Géorgie qui n'avait pas eu lieu en décembre 2005 pour des raisons techniques. Pour cette raison, le Conseil de sécurité a décidé de proroger le mandat de la mission pour deux mois seulement pour revenir à cette question après la rencontre de Genève", a expliqué Andréi Denissov.

    "Les négociations de Genève se sont déroulées avec succès avec la participation constructive des deux parties au conflit et je suis sûr que maintenant le mandat de la MONUG sera reconduit pour la durée nécessaire", a-t-il ajouté.

    "Nous soutenons le principe de l'intégrité territoriale et la souveraineté de la Géorgie. Le mécanisme de négociation sur le règlement abkhazo-géorgien s'est avéré pourtant inefficace et doit être renouvelé. Mais c'est aux parties au conflit de le faire", a souligné Andréi Denissov.

    Lire aussi:

    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    L'Otan propose à Moscou de ne plus reconnaître l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik