Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Géorgie : Moscou prêt à examiner l'introduction des visas pour les soldats de la paix - LEAD

    International
    URL courte
    0 1 0 0

    MOSCOU, 10 février - RIA Novosti. La Russie est prête à examiner avec la Géorgie la question de l'introduction du système des visas pour les soldats de la paix, dans le cadre de la Commission mixte de contrôle (CMC), a déclaré à RIA Novosti vendredi le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Mikhaïl Kamynine.

    La CMC s'occupe du règlement de tous les problèmes dans la zone du conflit osséto-géorgien (l'Ossétie du Sud est une république autoproclamée au sein de la Géorgie).

    La Géorgie a décidé d'introduire le régime des visas pour les soldats de la paix russes dans les zones de conflits, a annoncé le ministre géorgien de la Défense, Irakli Okrouachvili, lors d'un point de presse vendredi.

    "Tout soldat de la paix a besoin d'un visa, et je n'exclus pas la répétition de tels incidents [arrestation de militaires russes] s'ils ne s'adressent pas au ministère géorgien des Affaires étrangères pour se faire délivrer les documents nécessaires ", a-t-il indiqué.

    Le mercredi 8 février, trois officiers russes qui se rendaient sur le lieu d'un accident de la route dans la zone du conflit avaient été arrêtés à un poste de la police militaire illégalement établi dans le village de Kourta, dans la zone du conflit osséto-géorgien. La partie géorgienne avait prétexté que les militaires ne possédaient pas de visas.

    Vendredi, les trois officiers russes ont été remis aux observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

    "Les dirigeants géorgiens ont pris la bonne décision en remettant en liberté les officiers russes. Il est cependant regrettable qu'ils aient mis tant de temps à le faire", a indiqué à RIA Novosti Mikhaïl Kamynine.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    La Géorgie demande à l'Ukraine d'extrader son ex-Président Saakachvili
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik