Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Des négociations avec le HAMAS sont capables de "déradicaliser" ce mouvement (député à la Knesset)

    International
    URL courte
    0 1 0 0
    HERZLIYA (Israël), 10 février - RIA Novosti. Des négociations de la communauté internationale avec le mouvement HAMAS sont capables de "déradicaliser" les islamistes ayant remporté les législatives en Palestine, a déclaré vendredi à RIA Novosti le député à la Knesset, Roman Bronfman.

    A signaler que ce point de vue de Roman Bronfman, leader du parti israélien "Choix démocratique", diverge notablement avec la position officielle de l'Etat hébreu et de l'état d'esprit de la plupart de l'élite politique d'Israël, critiquant la Russie pour avoir refusé la politique d'isolement international du HAMAS.

    "Il convient de parler avec le HAMAS, de dialoguer avec lui au lieu de recourir à la confrontation avec celui-ci. A mon avis, le HAMAS doit se plier à deux conditions. Tout d'abord, c'est son désarmement complet. Et ensuite, c'est la reconnaissance d'Israël en tant qu'Etat souverain au Proche-Orient", a dit l'interlocuteur de RIA Novosti.

    "Pour y arriver, il faut sans aucun doute se mettre à la table des négociations avec les gens du HAMAS. C'est ainsi que je comprends personnellement l'invitation russe aux leaders du HAMAS à venir à Moscou", a estimé le député israélien.

    Et d'ajouter que les islamistes auraient sans doute à parcourir le même chemin que l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) avec Yasser Arafat à sa tête avait parcouru il y a une quinzaine d'années.

    "Il suffit d'y rappeler l'expérience historique concernant l'OLP à la charnière des années 1980 et 1990. A l'époque, cette organisation autrefois terroriste s'est transformée en direction politique de la future Autorité palestinienne. Je pense que le HAMAS va parcourir la même voie", a poursuivi le député à la Knesset.

    Roman Bronfman a qualifié de "bonne, juste et opportune" la décision de la Russie pour inviter à Moscou la direction du HAMAS.

    "Je pense que c'est une démarche tout à fait normale. Je n'arrive toujours pas à comprendre l'administration américaine qui s'applique par tous les moyens à implanter la démocratie au Proche-Orient, alors que l'actuelle victoire du HAMAS à l'issue des élections démocratiques est devenue une catastrophe totale pour les Américains. A mon avis, cela manque tout simplement de logique", a-t-il dit.

    "Le HAMAS a été élu de façon démocratique, et tous les observateurs, y compris européens, le reconnaissent. Il est nécessaire de se mettre à la table des négociations avec la direction palestinienne démocratiquement élue", est persuadé Roman Bronfman.

    Lire aussi:

    La guerre va-t-elle reprendre entre Israël et la bande de Gaza?
    Pour l’UE, le Hamas est à nouveau une organisation terroriste
    La diplomatie russe donne une impulsion à la réconciliation palestinienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik