Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le brut russe au menu de la Semaine internationale du pétrole à Londres

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    LONDRES, 14 février - Alexandre Smotrov, RIA Novosti. Les participants à la Semaine internationale du pétrole à Londres se pencheront sur les moyens à mettre en oeuvre pour assurer un approvisionnement stable en brut provenant de Russie et d'autres pays de la Communauté des Etats indépendants (CEI).

    Le comité d'organisation a annoncé que la deuxième journée de la Semaine internationale du pétrole, qui se tient à Londres du 13 au 16 février, serait presque entièrement consacrée au brut russe.

    Mardi le président de la compagnie Rosneft, Sergueï Bogdantchikov, s'adressera aux délégués au forum. De son côté, le patron de la société Transneft, Semion Vaïnchtok, un habitué de la Semaine internationale du pétrole, leur parlera des progrès réalisés par la Russie dans le domaine du transport pipelinier.

    La porte-parole du ministère britannique du Commerce et de l'Industrie, Claire Durkin, informera l'assistance du développement du dialogue énergétique entre la Russie et l'Union européenne. Des représentants de sociétés d'audit et des experts devraient également intervenir.

    La Semaine internationale du pétrole se tient dans la capitale britannique où siège l'une des plus grandes bourses pétrolières au monde. Cette année elle en est à sa 92e édition.

    Son principal organisateur est l'Energy Institute britannique avec le concours de la Petroleum Review et de plusieurs autres partenaires.

    "Le but poursuivi par la Semaine internationale du pétrole est de promouvoir les débats et les échanges de connaissances au moyen de conférences, de colloques et d'expositions mis sur pied dans son cadre", ont fait remarquer les organisateurs de la semaine.

    En 2006, la semaine du pétrole a pour thèmes principaux la formation des prix sur le marché mondial du pétrole, la mise en valeur de nouveaux gisements et le développement du marché du gaz naturel liquéfié.

    Lire aussi:

    La Chine a importé 100 M t de pétrole russe
    Conflit avec la Corée du Nord: vers un nouveau choc pétrolier?
    La fin de l'ère du dollar se précise? Pékin forcerait Riyad à acheter l'or noir en yuan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik