Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Bruxelles se dit préoccupé par la situation démocratique en Biélorussie

    International
    URL courte
    0 0 01
    BRUXELLES, 15 février - RIA Novosti. La Commission européenne a exprimé mardi sa "profonde préoccupation" à propos de la situation de la démocratie et des droits de l'homme en Biélorussie.

    "La Commission européenne est profondément préoccupée par l'absence de démocratie et le manque de respect des droits de l'homme en Biélorussie", a déclaré le commissaire européen à la pêche et aux affaires maritimes, Joe Borg, qui représentait la Commission lors d'une séance plénière du Parlement européen, mercredi à Strasbourg, où les députés ont évoqué la situation des droits de l'homme en Biélorussie en prévision de l'élection présidentielle de mars prochain.

    Joe Borg a notamment dénoncé les poursuites orchestrées par les autorités contre les leaders de l'opposition et les médias indépendants en Biélorussie.

    En saluant l'invitation par Minsk d'une mission d'observation de l'OSCE pour surveiller l'élection, le commissaire européen a toutefois indiqué que "cela n'est pas une preuve suffisante de la démocratie". Il a ajouté que la Commission européenne et les pays membres de l'UE allaient appuyer cette mission de l'OSCE.

    "La réaction de l'Union européenne se fondera sur le rapport que fera cette mission", a-t-il dit.

    Joe Borg a rappelé que l'Union européenne avait maintes fois appelé les autorités biélorusses à garantir la conformité de l'élection présidentielle aux normes démocratiques et s'était prononcée pour l'établissement de rapports plus proches avec la Biélorussie à condition que celle-ci fasse des progrès dans la démocratisation de la société.

    Le commissaire européen a annoncé que Bruxelles avait déposé auprès des autorités biélorusses une demande pour l'ouverture d'une mission à Minsk, et que celles-ci n'avaient toujours pas donné de réponse.

    En 2005, la Commission européenne a débloqué 8,5 millions d'euros pour ses projets de promotion de la démocratie et de la société civile en Biélorussie et dépensé environ 2 millions d'euros pour la création d'une compagnie de radiotélévision indépendante.

    Lire aussi:

    Défense russe: les manœuvres russo-biélorusses purement défensives
    Minsk indigné par l’attitude de la police française à l’égard de son équipe de hockey
    Un vacancier biélorusse refuse d'épouser leur jeune fille, ils le prennent en otage
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik