Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Les personnages de La Possibilité d'une île parleront russe

    International
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 17 mars - RIA Novosti. La maison d'édition russe Inostranka publiera en avril La Possibilité d'une île, de l'homme de lettres français Michel Houellebecq. Quatrième grand roman de cet écrivain de 48 ans, La Possibilité d'une île était paru en France au début de l'automne 2005.

    Cet auteur le plus controversé et le plus vendu en France et en Europe (dans son pays il passe pour être le "Karl Marx du sexe") estime que son nouveau roman est le meilleur de tous ceux qu'il a écrits jusqu'ici. Il appartient au genre oeuvre de 500 pages de science-fiction mais en même temps c'est une réflexion philosophique et une critique fondamentale de la civilisation des loisirs. Ayant déclaré à un intervieweur qu'il n'était pas un "conteur d'histoires", Houellebecq en relate néanmoins dans son dernier livre de très nombreuses, captivantes et étranges: sur un dernier amour, sur des sectes totalitaires, sur le showbiz et même sur l'avenir, sur lequel il projette nos actes présents. Le personnage principal est un artiste des variétés vivant tantôt en France, tantôt en Espagne. Dans un premier temps il connaît un certain succès avec des sketches de sa composition, ensuite des rôles dans des films classés X lui apportent pas moins de succès. Le pouvoir exercé sur un auditoire grossissant l'incite à analyser l'état des esprits et à se plonger dans des expériences lourdes de risques.

    Résidant en Irlande, Michel Houellebecq a écrit son roman dans une propriété qu'il possède dans le sud de l'Espagne, y restant dans la solitude la plus totale pendant deux ans. La maison d'édition Fayard lui a versé 1,3 million d'Euros pour le droit d'éditer et de porter à l'écran La Possibilité d'une île.

    L'oeuvre de Houellebecq est bien connue des lecteurs russes: précédemment Inostranka avait publié ses romans Plateforme, Les Particules élémentaires, Lanzarote. Le roman Les Particules élémentaires (1998), traduit en 26 langues, lui a valu d'être mis en nomination pour le prix Goncourt. Son auteur a également été honoré du Grand Prix de littérature et du prestigieux prix de Dublin.

    Lire aussi:

    «Le Président a disparu», ou quand Bill Clinton s’essaie au thriller...
    Trump et le «bouton nucléaire»: plus terrible que les films d'horreur de King
    Dostoïevski et d'autres grands auteurs russes racontés en dessins animés UK
    Pour les cinéastes indépendants américains, Trump, c’est 1984!
    Un Russe accusé de cybercriminalité de nouveau devant le tribunal
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik