Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Les Etats-Unis ont tort d'escompter un changement radical de parité nucléaire

    International
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 22 mars - RIA Novosti. Les experts du journal Foreign Affairs sont arrivés à la conclusion que les Etats-Unis deviennent invulnérables à une attaque nucléaire, même venant de la Russie ou de la Chine, selon le quotidien Vedomosti.

    Ils estiment que l'Amérique est capables de détruire, dès la première frappe, leur potentiel nucléaire stratégique. Quant aux experts russes, ils ne croient pas dans le rétablissement du monopole nucléaire des Etats-Unis des années 1940 et estiment que de tels écrits peuvent renforcer les positions des "faucons" dans les milieux dirigeants des pays dont Washington craint le rapprochement.

    Il y a peu de chances qu'une telle rhétorique puisse effrayer les pays du fameux "axe du mal" : l'Iran, la Corée du Nord et autres parias de l'humanité. Les Etats-Unis possèdent une supériorité nucléaire évidente sur eux, ce qui ne leur procure cependant pas d'avantages politiques sensibles.

    Ces propos visent plutôt la Russie et la Chine. Ce n'est pas un hasard si l'article "Croissance de la supériorité nucléaire des Etats-Unis" a été publié à la veille de la visite de Vladimir Poutine en Chine.

    A quel point les espoirs des commentateurs du Foreign Affairs qui, d'ailleurs, citent la Maison-Blanche, sont-ils justifiés? D'après Evgueni Miasnikov, expert du centre d'étude des problèmes du désarmement auprès du Fonds international des technologies et des investissements, l'article crée l'impression fausse que les Etats-Unis disposent actuellement du potentiel nécessaire pour porter un coup "désarmant" à la Russie.

    Il n'est pas certain que l'Amérique puisse compter sur une frappe préventive foudroyante réduisant toute possibilité de riposte. Moscou ne reste pas les bras croisés à attendre que ses missiles soient réformés. Au début de cette année Vladimir Poutine s'est venté d'avoir un nouveau supermissile indétectable par la DCA américaine.

    Le ministre russe de la Défense, Serguéi Ivanov, qui vient de prendre le contrôle de la Commission militaro-industrielle, donc des commandes militaires publiques, s'est signalé récemment en publiant dans le Wall Street Journal un article dans lequel il a fait allusion à la coopération avec la Chine et à la protection des intérêts russes dans d'autres régions.

    La menace de guerre nucléaire entre Etats est considérée depuis ces temps derniers comme purement virtuelle. Même si, décidé depuis longtemps, le rapport théorique entre les ogives permettant de parler de suprématie nucléaire a été atteint dans la vie réelle, ce résultat a été obtenu au moment où il avait cessé d'être d'actualité.

    Lire aussi:

    Moscou appelle Paris et Londres à se joindre au désarmement nucléaire
    «Nous sommes à deux doigts d'une guerre nucléaire»
    Au seuil de la guerre nucléaire: la psychologie des aspirations de Pyongyang
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik