Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Rice attend beaucoup de l'agenda énergétique du sommet du G8 en Russie

    International
    URL courte
    0 01

    La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a déclaré mardi à Athènes attacher une grande importance à la prochaine discussion autour du problème de la sécurité énergétique au sommet du G8 qui aura lieu en juillet prochain à Saint-Pétersbourg.

    ATHENES, 25 avril - RIA Novosti. La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a déclaré mardi à Athènes attacher une grande importance à la prochaine discussion autour du problème de la sécurité énergétique au sommet du G8 qui aura lieu en juillet prochain à Saint-Pétersbourg.

    "Nous devrions tous porter une grande attention à la sécurité énergétique dans les conditions actuelles marquées par la montée de la demande de ressources énergétiques dans le monde entier. Pour des puissances économiques en pleine expansion telles que l'Inde et la Chine, la question de la sécurité énergétique est très importante. Nous continuerons de débattre de cette question avec l'Union européenne et nous en débattrons au sommet de Saint-Pétersbourg", a indiqué la secrétaire d'Etat américaine lors d'une conférence de presse à Athènes.

    La diversification énergétique a été débattue avec la ministre grecque des Affaires étrangères, a-t-elle indiqué. "L'une des questions réside dans la possibilité d'un monopole d'une seule source de livraisons (d'énergie) en Europe, à savoir la Russie. La question du monopole des livraisons russes est liée à celle de la diversification des sources", a noté la secrétaire d'Etat américaine.

    Les Etats-Unis, a-t-elle encore indiqué, approuvent "les projets alternatifs d'approvisionnement en ressources énergétiques depuis des pays comme l'Azerbaïdjan".

    De son côté, la ministre grecque des Affaires étrangères, Dora Bakoyannis, a fait ressortir l'intérêt du gouvernement grec pour la construction de différentes conduites de transport d'hydrocarbures dans la région, dont l'oléoduc Bourgas-Alexandroupolis.

    "La Grèce devient ces dernières années un important noeud énergétique en Europe et elle estime important qu'il existe différentes sources d'énergie. Nous sommes particulièrement intéressés à la construction de l'oléoduc Bourgas-Alexandroupolis et du gazoduc qui reliera la Turquie à l'Italie", a déclaré la ministre grecque.

    Lire aussi:

    Sebastian Kurz: la coopération énergétique avec Moscou assure la sécurité de l’Europe
    La Grèce confirme son intérêt pour le gazoduc de la Russie
    Autriche: les USA défendent leurs intérêts économiques grâce aux sanctions antirusses
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik