Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Une réduction des effectifs militaires américains serait possible après la formation du gouvernement irakien - Rumsfeld

    International
    URL courte
    0 0 0
    WASHINGTON, 4 mai - Alexeï Berezine. Une réduction des troupes américaines déployées en Irak ne serait possible qu'après la formation du gouvernement irakien et une fois que celui-ci se sera mis au travail, a déclaré le patron du Pentagone, Donald Rumsfeld, à l'issue d'auditions à huis clos au Congrès.

    "Tant que le gouvernement irakien n'aura pas été constitué et ne fonctionnera pas, il est peu probable que le Commandement central et les forces coalisées recommandent aux Etats-Unis de procéder à une réduction des effectifs militaires (en Irak), a déclaré Donald Rumsfeld à la presse à l'issue d'auditions tenues à huis clos au Congrès et au cours desquelles lui et la secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, ont parlé de leur récent déplacement en Irak.

    "Le scénario évoqué dans certains médias et selon lequel le Pentagone envisagerait le retrait d'Irak de 30.000 militaires d'ici la fin de 2006 ne repose sur rien. C'est une pure imagination de l'esprit", a déclaré à RIA Novosti le porte-parole du Pentagone, Barry Vanable. Pour celui-ci, une réduction des effectifs sera parfaitement envisageable et même inévitable une fois que l'opération en Irak sera achevée. "Pour le moment un rappel partiel du contingent en Irak n'est pas à l'ordre du jour", a-t-il souligné.

    Lire aussi:

    15e anniversaire de l'invasion américaine en Irak
    Une diplomate américaine nomme l’«erreur stratégique du XXIe siècle» commise par les USA
    Condoleezza Rice nomme le véritable but poursuivi par les USA lors de l’invasion de l’Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik