Ecoutez Radio Sputnik
    International

    OTSC: vers plus de coordination en matière d'information

    International
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 4 mai - RIA Novosti. Nikolaï Bordiouja, Secrétaire général de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC), a proposé jeudi à Minsk de créer un Conseil interétatique de coordination de la politique informationnelle, prenant la parole lors du 1er Forum biélorusse sur l'information.

    D'après lui, une politique d'information identique doit être élaborée dans le cadre de l'OTSC avec la participation des Etats, des médias et des associations. L'OTSC a fait de l'information l'une de ses priorités, a-t-il précisé.

    "Nous nous sommes fixés pour objectif de former, au sein de l'OTSC, un espace médiatique commun capable d'influer positivement sur les rapports entre nos peuples, de lever l'inquiétude et la tension dans la vie courante des gens, de former dans la conscience sociale l'opposition aux actions visant à justifier ou à soutenir l'activité terroriste sous divers prétextes", a déclaré Nikolaï Bordiouja.

    Selon le Secrétaire général de l'OTSC, cela permettra d'ériger une barrière face aux processus destructifs.

    "Nous devons contribuer à l'instauration, avant tout au sein de l'OTSC, d'une atmosphère de paix et de concorde et de bienveillance mutuelle excluant les manifestations de xénophobie, de préjugés ethniques et de mépris", a souligné Nikolaï Bordiouja.

    Dans la lutte contre les défis et les menaces, l'OTSC agit en coopération étroite avec la CEI (Communauté des Etats Indépendants) et la CEEA (Communauté économique eurasiatique), avec l'ONU et l'OSCE, et elle est prête à entretenir des contacts étroits avec l'OCS (Organisation de coopération de Shanghai).

    L'OTSC regroupe l'Arménie, la Biélorussie, la Russie, le Tadjikistan, le Kazakhstan et la Kirghizie.

    Lire aussi:

    La Russie et ses alliés de l’espace post-soviétique tendent la main à l’Onu
    Lavrov cite les premières victimes en cas de guerre dans la péninsule coréenne
    Un contingent eurasien en Syrie?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik