Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Début de la phase active des recherches en mer Noire

    International
    URL courte
    Crash de l’Airbus A320 d’Armavia dans la mer Noire (2006) (36)
    0 0 0

    La phase active des recherches sous-marines débutera mercredi là où l'A 320 de la compagnie Armavia s'est abîmé.

    MOSCOU, 10 mai - RIA Novosti. La phase active des recherches sous-marines débutera mercredi là où l'A 320 de la compagnie Armavia s'est abîmé.

    Les boîtes noires seront recherchées par le robot sous-marin Kalmar. Les recherches entreprises précédemment par cet engin avaient été interrompues en raison de mauvaises conditions météorologiques. Toutefois, un responsable des opérations avait déclaré lundi à RIA Novosti que les courants très rapides au fond de la mer rendraient peut-être nécessaires l'utilisation d'un appareil plus lourd.

    Des spécialistes français sont arrivés à Sotchi avec un système hydroacoustique qui devrait permettre de guider de manière plus précise le Kalmar vers les boîtes noires.

    Le Kalmar a déjà fourni aux spécialistes d'importants renseignements hydroacoustiques dans la zone où les débris de l'avion sont recherchés "Nous avons localisé plusieurs objets dont les coordonnées correspondent aux signaux sonores captés par les spécialistes français et qui pourraient être émis par les boîtes noires", a indiqué l'interlocuteur de Ria Novosti en ajoutant que les objets en questions gisaient par 400-450 mètres de fond. Auparavant on estimait que la profondeur de la mer à cet endroit était de 680 mètres.

    L'Airbus 320 arménien s'est crashé en mer Noire dans la nuit du 3 mai. Les 113 personnes qui se trouvaient à bord ont toutes péri.

    Dossier:
    Crash de l’Airbus A320 d’Armavia dans la mer Noire (2006) (36)

    Lire aussi:

    «Monnaie d’échange»: Vychinski lie son arrestation à la présidentielle ukrainienne
    Maria Zakharova appelle les USA à ne pas «faire des ronds de jambe» à Kiev
    Interpellation de journalistes russes à Kiev: Moscou adresse deux notes de protestation
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik