Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le contingent russe est le garant de la paix en Abkhazie (président du parlement local)

    International
    URL courte
    0 10
    SOUKHOUMI, 18 juillet - RIA Novosti. Le contingent russe est le garant de la paix et de la stabilité en Abkhazie, a déclaré à RIA Novosti mardi le président du parlement de la république non reconnue Nougzar Achouba, donnant son avis sur l'arrêté du parlement géorgien exigeant le retrait des soldats de la paix.

    "A plusieurs reprises, l'Abkhazie a exprimé sa position au sujet de l'absence possible des forces collectives de paix de la CEI en Abkhazie (le contingent de paix russe y est déployé en vertu d'un mandat des forces collectives de la CEI, ndlr). Pour l'Abkhazie, ces soldats sont les garants de la paix et de la stabilité", a-t-il expliqué.

    Si Tbilissi décrète l'évacuation du contingent de paix, le parlement abkhaz recommandera au gouvernement d'arrêter toute négociation avec la Géorgie, a-t-il indiqué. "Nous suivrons les évolutions ultérieures autour de cette question mais cette position du parlement géorgien nous conduit à une confrontation ouverte", a estimé M. Achouba. L'Abkhazie n'acceptera jamais le remplacement des soldats russes par les forces de pays tiers, comme le propose la Géorgie, a-t-il ajouté.

    M.Achouba a aussi réfuté catégoriquement les affirmations de Nino Bourdjanadze, présidente du parlement géorgien, selon laquelle aucun progrès n'aurait été enregistré dans la zone du conflit en douze ans de présence du contingent de paix. "Ce ne sont pas les soldats de la paix qui doivent "progresser", mais les politiques qui mènent une polémique dans les conditions de non-reprise des hostilités et de maintien de la stabilité, garanties par le contingent de paix", a expliqué M. Achouba.

    Le président du parlement abkhaz a également souligné que l'exigence catégorique de Tbilissi de retirer les soldats russes de la zone du conflit ne contribuera pas au règlement de la crise dans les rapports entre l'Abkhazie et la Géorgie.

    Ancienne autonomie de la république soviétique de Géorgie depuis 1922, l'Abkhazie refuse depuis 1991, année de la fin de l'URSS, de reconnaître, malgré les nombreuses propositions de très vaste autonomie au sein d'un Etat géorgien unique, la souveraineté de Tbilissi sur son territoire. La guerre d'indépendance entre l'Abkhazie et la Géorgie (1922) a abouti en 1994 à l'entrée de forces collectives de paix de la CEI dans la zone du conflit.

    Lire aussi:

    Mort du Premier ministre abkhaze: première vidéo des lieux du drame
    La guerre des 5 jours en Ossétie du Sud: «la Russie a obtenu le plus important, la paix»
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik