Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Iouchtchenko fait durer le chaos (Rossiiskaïa gazeta)

    International
    URL courte
    0 10
    MOSCOU, 25 juillet - RIA Novosti. La période impartie à la formation du gouvernement ukrainien expire formellement mardi. Toujours formellement, les députés n'ont pas eu le temps de former le cabinet dans le délai de 60 jours, prévu par la Constitution, à partir de la première session de la Verkhovna Rada (parlement) renouvelée.

    Toutefois, le retard n'est pas imputable aux parlementaires. Le 17 juillet, ils avaient proposé la candidature de Viktor Ianoukovitch, leader du Parti des régions, au poste de premier ministre. Mais le président Viktor Iouchtchenko a demandé un délai de réflexion. Le chef de l'Etat a une nouvelle fois démontré qu'il ne faisait rien à temps, disent des analystes locaux. Le numéro un ukrainien a déclaré qu'il réfléchirait sur la candidature pendant les 15 jours prescrits par la Constitution, à savoir jusqu'au 1er août. Le président sait qu'il a le droit de rejeter la candidature de Viktor Ianoukovitch, pourtant avancée par la majorité parlementaire. En ce cas, il pourra réfléchir encore pendant 15 jours sur un autre nom proposé par le parlement.

    C'est le ministre de l'Intérieur, Iouri Loutsenko, qui est venu en aide au chef de l'Etat en laissant entendre que la longue période de réflexion de ce dernier s'expliquerait par le "passé obscur" de Viktor Ianoukovitch. (En 2005, le parquet régional de Donetsk a ouvert une enquête judiciaire pour falsification présumée aux fins d'annulation de condamnation, mais l'affaire a été classée en 2006 par manque de preuve.)

    L'incapacité des députés à former le gouvernement avant le 25 juillet donne à Viktor Iouchtchenko une chance réelle de dissoudre la Verkhovna Rada, dissolution sur laquelle insiste l'ex-première ministre Ioulia Timochenko.

    Le groupe Timochenko n'existe plus au parlement, après que quatre députés de son bloc ont rejoint la "coalition anticrise", alors que les 125 députés restants sont prêts, à sa demande, à se démettre de leurs mandats. Mme Timochenko espère que les membres du parti pro-présidentiel Notre Ukraine déposeront également les leurs. Les effectifs de la Verkhovna Rada seraient alors inférieurs à 300 personnes, le parlement serait déclaré incompétent et sa dissolution interviendrait automatiquement. Mme Timochenko a tout calculé à l'avance: aux nouvelles législatives, seules deux forces vont gagner, son bloc à elle et le Parti des régions. En l'occurrence, elle espère former sa propre majorité parlementaire et initier une élection présidentielle anticipée.

    Lire aussi:

    Affaire Manafort: la diplomatie russe pointe des imprécisions
    Lavrov dévoile des détails des négociations sur l’Ukraine entre Poutine et Obama en 2014
    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik