Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Biélorussie-Venezuela: une multitude d'intérêts communs (Loukachenko)

    International
    URL courte
    Hugo Chavez en Biélorussie (9)
    0 11

    La Biélorussie et le Venezuela ont beaucoup d'intérêts communs et poursuivent un objectif, celui de relever le niveau de vie et de garantir la paix, a déclaré mardi le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

    MINSK, 25 juillet - RIA Novosti. La Biélorussie et le Venezuela ont beaucoup d'intérêts communs et poursuivent un objectif, celui de relever le niveau de vie et de garantir la paix, a déclaré mardi le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

    Le cercle des pays qui s'opposent aujourd'hui au diktat de la force ne cesse de s'élargir, tandis que "la volonté naturelle d'abandonner le modèle de monde unipolaire pour une communauté de partenaires égaux en droits devient un facteur de consolidation incontournable", a-t-il estimé, en visitant une académie militaire en compagnie avec son homologue vénézuélien, Hugo Chavez.

    La Biélorussie et le Venezuela connaissent des changements politiques semblables qui s'opèrent dans l'intérêt des citoyens et non des multinationales, a-t-il souligné.

    "Le chemin indépendant choisi par nos peuples et le succès du modèle économique orienté sur le social ont provoqué une pression sans précédent de la part des nouveaux candidats à la domination mondiale", a poursuivi Alexandre Loukachenko.

    "On s'obstine à nous imposer une idéologie et une morale étrangères, des réformes pseudo-économiques visant à appauvrir la population au nom des superprofits d'un groupe de richards", a estimé le président biélorusse.

    Lorsque le peuple s'oppose à ces manipulations, le pays est accusé de bafouer la démocratie et de violer les droits de l'homme. "Mais nous réaffirmons que nous bâtirons notre maison nous-mêmes sans les architectes étrangers et leurs sous-traitants locaux. Ce droit sacré, nos pays l'ont défendu et ils le défendront avec tous les moyens disponibles", a déclaré M. Loukachenko.

    La Biélorussie poursuit une politique étrangère multivectorielle visant à former une ceinture de bon voisinage à ses frontières. Elle "prône un ordre mondial équitable sans diktats ou ultimatums extérieurs. Chaque Etat est en droit de suivre le chemin choisi par son peuple", a souligné M. Loukachenko, sûr que les deux pays réaliseront tous leurs projets dans l'intérêt du développement et de la prospérité des peuples.

    De son côté, le président vénézuélien Hugo Chavez a déclaré que le Venezuela et la Biélorussie suivaient leur propre voie dans des conditions difficiles. Tous les deux font l'objet d'attaques impérialistes extérieures et de la désinformation véhiculée par les médias.

    "Les dix dernières années de l'histoire mondiale ont fait de nous deux pays frères", a-t-il indiqué. Il y a dix ans commençaient la renaissance de la Biélorussie indépendante, après l'éclatement de l'Union soviétique, et celle du Venezuela, après le soulèvement du peuple et son "non" décisif à l'impérialisme. "Cela fait dix ans que nous marchons d'un pas sûr, la tête haute, mais des dangers nous guettent partout. Nous sommes déterminés à atteindre note objectif, car l'heure est venue de conjuguer nos efforts", a signalé Hugo Chavez.

    Dossier:
    Hugo Chavez en Biélorussie (9)

    Lire aussi:

    Crise au Venezuela: la fin du chavisme?
    Sanctions US contre Maduro: le pétrole vénézuélien finalement épargné
    Venezuela: la statue d’Hugo Chavez subit la colère des manifestants (vidéo)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik