Ecoutez Radio Sputnik
    International

    "Notre Ukraine" dénonce les propos tenus par le président de la Rada Suprême (groupe parlementaire)

    International
    URL courte
    Bras de fer au parlement ukrainien (84)
    0 0 0

    Le groupe de députés du bloc pro-présidentiel "Notre Ukraine" à la Rada Suprême (parlement ukrainien) a déclaré mardi qu'il n'admettrait ni chantage ni usurpation du pouvoir dans le pays.

    KIEV, 25 juillet - RIA Novosti. Le groupe de députés du bloc pro-présidentiel "Notre Ukraine" à la Rada Suprême (parlement ukrainien) a déclaré mardi qu'il n'admettrait ni chantage ni usurpation du pouvoir dans le pays.

    "Nous signalons une fois de plus que ni chantage ni usurpation du pouvoir ne passeront en Ukraine. Et les événements de Maïdan-2004 l'ont prouvé avec éclat", lit-on notamment dans une déclaration publiée mardi par le service de presse de "Notre Ukraine".

    Le groupe parlementaire de "Notre Ukraine" dénonce les propos tenus par le président de la Rada Suprême, Alexandre Moroz, et son premier adjoint, Adam Martyniouk, et prétendant notamment que le président, Viktor Youchtchenko, n'aurait aucune raison pour dissoudre le parlement.

    "Par leurs déclarations, ils ont démontré à tout le peuple ukrainien et à l'ensemble de la communauté internationale leur volonté d'usurper le pouvoir en Ukraine. Bien plus, leurs déclarations constituent même une violation flagrante de la Constitution et de la législation de l'Ukraine", indique le document.

    Aucunes forces politiques "ne sont en droit de faire chanter par une candidature de premier ministre le président et tout le peuple ukrainien", lit-on dans la déclaration du groupe parlementaire de "Notre Ukraine".

    "Nous sommes persuadés que la candidature au poste de chef du gouvernement ne doit pas être conflictuel, mais, par contre, consolider la société. On essaie d'imposer aujourd'hui à la société et au président de l'Ukraine un scénario de confrontation", dit le document.

    Dans la nuit du 24 au 25 juillet, a expiré le délai prévu par la Constitution pour la formation par la nouvelle composition de la Rada Suprême du gouvernement du pays. Maintenant, Viktor Youchtchenko a le droit constitutionnel de dissoudre le parlement et de fixer la date de nouvelles législatives.

    Dossier:
    Bras de fer au parlement ukrainien (84)

    Lire aussi:

    L’adhésion de l’Ukraine à l’Otan amènera à un durcissement des défis géopolitiques
    Porochenko destitué? Du moins, il aurait «mérité d’être évincé du pouvoir 5 fois»
    Rassemblement devant la Rada d’Ukraine: Saakachvili appelle à combattre les oligarques
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik