Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Moscou préoccupé par la situation dans les gorges du Kodori

    International
    URL courte
    Le conflit des gorges de Kodori (36)
    0 0 0

    La Russie a exprimé sa préoccupation face à la montée des tensions dans les gorges du Kodori, à la frontière entre la Géorgie et la république autoproclamée d'Abkhazie, en conflit depuis l'éclatement de l'URSS.

    MOSCOU, 25 juillet - RIA Novosti. La Russie a exprimé sa préoccupation face à la montée des tensions dans les gorges du Kodori, à la frontière entre la Géorgie et la république autoproclamée d'Abkhazie, en conflit depuis l'éclatement de l'URSS.

    "Nous partageons la préoccupation de l'Abkhazie en raison de la montée des tensions dans les gorges du Kodori où un important contingent géorgien a été dépêché et où les hostilités risquent de reprendre", selon un communiqué publié sur le site officiel du ministère russe des Affaires étrangères.

    "Il s'agit d'une violation sérieuse de l'Accord de Moscou sur le cessez-le-feu et le désengagement des parties signé en 1994. Cette région est proche du territoire russe, et ce qui s'y passe touche à la sécurité de la Fédération de Russie", a souligné la diplomatie russe.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a rappelé que c'était la Géorgie qui, au début des années 1990, avait déclenché des hostilités contre l'Abkhazie et qu'elle avait directement menacé celle-ci d'une incursion armée en 2004.

    Selon les informations dont dispose la diplomatie russe, un contingent géorgien s'est dirigé dans la nuit du 24 au 25 juillet vers les gorges du Kodori.

    "Contrairement à la pratique existante, la Géorgie n'a pas informé la force collective de maintien de la paix de la CEI et la mission d'observation des Nations unies en Géorgie des déplacements de troupes envisagés dans la zone de sécurité. Un convoi de 30 camions KamAZ, de 18 tout-terrains Niva et de 4 tout-terrains OuAZ conduit par les ministres géorgiens de la Défense et de l'Intérieur a passé le poste d'observation n°302 de la force collective en dépit des efforts déployés par le contingent de paix pour empêcher les démarches illégales géorgiennes", a souligné le ministère russe.

    Moscou "suit de très près les événements qui se déroulent dans les gorges du Kodori, frontalières de la Russie et de l'Abkhazie, et appelle la Géorgie à s'abstenir de toute action militaire susceptible de provoquer un nouveau conflit dans la région", confirme la déclaration.

    Les républiques séparatistes d'Abkhazie (nord-ouest), d'Adjarie (sud-ouest) et d'Ossétie du Sud (nord) ont proclamé leur indépendance après la chute de l'URSS, mais seule l'Adjarie est rentrée dans le giron géorgien. Des affrontements meurtriers qui ont opposé Géorgiens et Abkhazes à partir de 1992 n'ont cessé qu'après l'intervention d'une force internationale de maintien de la paix. Élu en 2004, le président Mikhaïl Saakachvili a promis de rétablir l'autorité de Tbilissi sur les régions séparatistes.

    Dossier:
    Le conflit des gorges de Kodori (36)

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    La guerre des 5 jours en Ossétie du Sud: «la Russie a obtenu le plus important, la paix»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik