Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Géorgie cherche à lancer une guerre contre l'Abkhazie (président sud-ossète Kokoïty)

    International
    URL courte
    0 0 0

    Avec ses provocations dans les gorges du Kodori, la Géorgie a pour objectif d'entamer une guerre contre l'Abkhazie, a déclaré le président sud-ossète Edouard Kokoïty mardi à Tbilissi.

    TBILISSI, 25 juillet - RIA Novosti. Avec ses provocations dans les gorges du Kodori, la Géorgie a pour objectif d'entamer une guerre contre l'Abkhazie, a déclaré le président sud-ossète Edouard Kokoïty mardi à Tbilissi.

    "Nous avons un accord d'assistance mutuelle avec la république d'Abkhazie et en cas d'aggravation de la situation, nous l'aiderons par tous les moyens à notre disposition", a déclaré le leader sud-ossète cité par un site du gouvernement de la république autoproclamée.

    Donnant son avis sur les résultats de la rencontre entre les ambassadeurs des pays de l'OSCE et les dirigeants sud-ossètes, Bertrand de Crombrugghe (Belgique) a noté que les diplomates avaient débattu des problèmes tels que les activités du contingent de paix, la possibilité de la coopération entre les polices sud-ossète et géorgienne, la conférence des pays donateurs à Bruxelles, la possibilité de la réhabilitation économique de la zone du conflit osséto-géorgien et la possibilité d'un règlement politique des différends entre l'Ossétie du Sud et la Géorgie.

    La mission de l'OSCE soutient entièrement l'intégrité territoriale de la Géorgie et propose à l'Ossétie du Sud de tourner ses regards non pas vers la Russie mais vers la Géorgie qui possède un riche potentiel économique. L'Ossétie du Sud a un grand avenir justement au sein de la Géorgie, a affirmé le diplomate belge, cité par le site du comité de l'Information du gouvernement sud-ossète.

    Interrogé par la presse au sujet des activités du contingent de paix, l'ambassadeur belge a dit qu'une partie au conflit lui fait entièrement confiance mais l'autre insiste sur son retrait. Les différends de ce genre doivent être réglés par toutes les parties concernées, et cette décision doit être commune et exécutoire pour tous. De même, les parties au conflit doivent appliquer un maximum d'efforts pour mettre en oeuvre une multitude de décisions utiles de la Commission mixte de contrôle.

    M. Kokoïty a noté pour sa part qu'à l'opposé de la Géorgie qui "s'est noyée dans une panoplie de ses plans de paix, l'Ossétie du Sud propose de se réunir dans le cadre de la Commission mixte de contrôle pour élaborer un plan commun de règlement du conflit".

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    L'Otan propose à Moscou de ne plus reconnaître l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik